Actualités - Politique Nationale

Charge contre Soro : « Lobognon recherche un tabouret confortable qui met du temps à venir »


Publié le 23 Juin 2022 à 18:33
Source: Autres Sources
176

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Pour le journal proche du PDCI, Dernière Heure Monde, La récente charge de Alain Lobognon contre Guillaume Soro est un indice de ce qu’il est, entre autres, à la « recherche d’un tabouret confortable, qui met du temps à venir »

Depuis sa sortie de prison le 23 juin 2021, après 18 mois d’incarcération jugée sévère, Alain Lobognon a pris ses distances vis-à-vis de Guillaume Soro, son mentor. Au début, il a dit être dans une mission de réconciliation entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. Quelle noble mission ! N’est-ce pas que tout le pays attend la réconciliation de tous ses fils et filles ? Qui peut donc être contre une réconciliation qui plus est, concerne deux illustres fils du pays dont l’un fut Premier ministre et président de l’Assemblée nationale, et l’autre président de la République en exercice ?

Mais plus les jours, les semaines, les mois et les années passent, l’on se rend compte que Lobognon a abandonné sa mission de bons offices, pour être très critique voire désobligeant envers son ancien compagnon de lutte. Sa dernière sortie sur les réseaux sociaux, le lundi 20 juin 2022, montre combien la distance entre Soro et lui s’est allongée. Mais elle montre également cette espèce de mépris et de colère à l’égard de quelqu’un à qui on a consacré 18 ans de sa vie. Lobognon :

« Malgré une assiette pleine depuis 1994, j’ai donné 18 ans d’engagement aux côtés d’un homme que je croyais mature pour la démocratie et l’Etat de droit en Côte d’Ivoire. J’ai dit non à un caprice dangereux où mensonges et manipulations m’ont valu deux fois la prison.» Alain Lobognon a fait cette déclaration à la suite de la réunion du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) du GPS, animée par Soro par visioconférence, le dimanche 19 juin 2022. C’est une opinion qu’il faut respecter, d’autant plus que cela vient d’une personne qui a été de tout temps avec Guillaume Soro au cœur de la rébellion de 2002, et même durant un bon moment lors des premières années de la gouvernance d’Alassane Ouattara.

Mais, ce qui choque dans les propos de monsieur Lobognon, c’est d’avoir donné, lui l’homme si éclairé et certainement illuminé, 18 années de sa vie à un homme immature et totalement ignorant des arcanes de la vie politique et des affaires de l’Etat. En d’autres termes et en français facile, cela voudrait dire qu’un homme de 40 ans (âge psychologique compris) par exemple, décide de consacrer 18 années de sa vie dans une aventure périlleuse aux côtés d’un enfant immature de 10 ans, sans savoir que celui à qui il consacre sa vie va le conduire tout droit dans le mur. Alors question : des deux hommes dans l’exemple ci-dessus, qui est immature ?

En parcourant ce qu’a dit Guillaume Soro à l’occasion de sa réunion avec le Comité d’Orientation et de Coordination, on peut lire ceci : « ma détermination demeure intacte quant à la poursuite et à l’aboutissement heureux de notre combat politique. Ensemble, n’en doutez jamais, nous réussirons à bâtir une Nation solide, un État démocratique et social, libre, prospère, qui s’attache à réduire la pauvreté au strict minimum, à éviter le cumul des inégalités, à éradiquer la corruption et à garantir à tous et à chacun une vie digne, décente, dans la sécurité physique, psychologique et juridique. Nous bâtirons, croyez-moi, la patrie de la vraie fraternité, ouverte sur le monde et attachée à ses racines et à ses valeurs. Tel est mon combat et tel est notre crédo.»

Soro a fauté dans sa vie. C’est d’ailleurs le propre de la plupart des hommes politiques. Mais de tels propos tenus sous forme d’un projet de société, ne peuvent provenir d’un cerveau immature. Monsieur Alain Lobognon avait été arrêté le 23 décembre 2019, en compagnie des autres proches de Soro. Il est sorti de prison le 23 juin 2021, et est rentré chez lui. Certains de ses amis ont pris 20 ans de prison ou la perpétuité, comme c’est le cas de Soro lui-même. Que s’est-il passé pour que Lobognon puisse ainsi rentrer tranquillement chez lui ?

C’est une décision de justice qui détient l’autorité de la chose jugée et qui mérite respect. Mais, le citoyen lambda a le droit de se poser des questions. Que reproche Alain Lobognon à Guillaume Soro? Que doit-on comprendre dans « J’ai dit non à un caprice dangereux où mensonges et manipulations m’ont valu deux fois la prison. » Que veut Lobognon ? De deux choses l’une. Soit, Lobognon pose régulièrement des actes de sabotage contre Soro par dépit. Soit, il est à la recherche d’un tabouret confortable, qui met du temps à venir.

Dernière Heure Monde


Laisser un commentaire

BIOSANTE
Notre santé notre première richesse Vous mangez 3 fois par jour et partez à la selle une fois par semaine. Cela n'est pas normal. L'idéal serait d'aller à la selle 2 fois par jour si non votre colon devient un nid de maladies. Si vous avez un problème de colopathie, de constipation chronique, nous conseillons notre super produit bio SCC+ pour nettoyage profond du colon. Pour plus d'info: +2250102578077

Koné Kobali répond à Lobognon : « Après 18 ans tu n’as pas pris de Soro le meilleur »
Charge contre Soro : « Lobognon recherche un tabouret confortable qui met du temps à venir »
Soro donne de ses nouvelles : « Le terrain politique nous reste entièrement favorable »
Guillaume Soro, samedi face à ses partisans : « GPS va conquérir le pouvoir et nous allons diriger la...
Bédié joue-t-il avec le feu ? Damana Pickass tacle à nouveau Blé Goudé, Soro Guillaume et Hubert Oulaye...

Autres articles