Actualités - Politique Nationale

Calme précaire au nord: Que cachent les mesures d'urgence prises par Ouattara ?


Publié le 25 Novembre 2021 à 18:07
Source: Autres Sources
138

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Jusqu'à présent, les incidents sécuritaires dans le nord de la Côte d'Ivoire liés à l'hydre terroriste restent assez sporadiques. En dehors de certaines localités dans les régions du Bounkani, des Savanes ou du Bafing où la présence de groupuscules djihadistes sèment une véritable atmosphère de terreur au point de pousser des populations à déserter, la situation demeure relativement stable.

Pourtant, au sommet de l'état, la menace djihadiste semble prise très au sérieux. En plus des efforts en équipements militaires que consent le gouvernement avec l'acquisition de matériels de surveillance des frontières et l'achat d'hélicoptères de combat, 10.000 nouvelles recrues devraient venir renforcer les rangs de l'armée Ivoirienne d'ici à 2024.

L'annonce en a été faite par le chef de l’état, Alassane Ouattara en personne ce Dimanche 21 Novembre, de retour d'un déplacement officiel à Paris.


Pour 2022, le budget de la défense s'établit à plus de 378 milliards FCFA. Ces mesures qui visent à renforcer le dispositif de lutte antiterroriste dans le nord, dénote de l'importance qu'attachent les autorités Ivoiriennes à ce fléau qui ébranle la stabilité et la Souveraineté territoriale des états Sahéliens de la sous-région Ouest-Africaine.

L'insurrection islamiste est aujourd'hui devenue l'une des principales causes de déstabilisation dans la sous-région. Et malgré les apparences, la Côte d'Ivoire déjà dans le viseur des terroristes, pourrait faire l'objet de menaces plus ambitieuses à l'insu des populations. Il ne serait pas hasardeux de dire que pour le moment, la situation est plutôt bien gérée.


Mais, les dispositions prises par le gouvernement montrent clairement qu'au sommet, on se prépare à pire. L'accalmie apparente qui prévaut au nord est-t-elle trompeuse?


Cependant, les mesures d'anticipation enclenchées par les autorités sont à saluer en espérant qu'elles permettront de dissuader, sinon de déraciner l'implantation djihadiste dans le septentrion Ivoirien.

Raoul Mobio




Laisser un commentaire

Venance Konan, voici la condition que le Président lui a posé avant de quitter Fraternité-Matin
RHDP : Ouattara fixe le sort de Patrick Achi; voici ce qui a coûté cher à Bictogo
Coup d'État de 1999 : Konan Bédié n'a pas vu la menace venir malgré les deux jours de mutinerie
Général Lassina Doumbia : « je me suis senti humilié à la cérémonie du Prix de l’excellence »
Alino Faso à Roch Kaboré : “Nettoyez la hiérarchie de l’armée burkinabè”

Autres articles


Top articles

Publié le 21 Juillet 2021 à 11:08 | 9399