Actualités - Politique Nationale

Côte d'Ivoire : Ouattara annonce avoir appelé Bédié et travailler pour le rapprochement du PDCI et du RHDP


Publié le 30 Avril 2021 à 22:56
Source: Avec koaci.com
1472

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

La dernière rencontre physique et officielle entre Alassane Ouattara, Président de la République et son aîné, Aimé Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, a eu lieu le 11 novembre 2020 à Abidjan à l'Eden Golf Hôtel.

Les deux personnalités n'ont pas pour autant rompu le contact. Ils s'appellent. Le dernier coup de fil entre Ouattara et Bédié date du mardi 26 mars 2021.

Alassane Ouattara a fait cette révélation aux populations de 10 régions de la Côte d'Ivoire et celles du District d'Abidjan venues lui témoigner leur reconnaissance pour avoir nommé plusieurs de leurs fils à de hautes fonctions.

« Je crois que beaucoup oublient que mon parti d'origine est le PDCI, puisque j'étais le numéro 2 de ce parti du temps du Président Houphouët-Boigny. Tout le monde connaissait ma proximité avec le Président Philippe Grégoire Yacé. Je crois que dans ma vision de la Côte d'Ivoire, le PDCI doit être au RHDP.

Je considère que c'est une approche que nous devons avoir. Je l'ai dit au Premier ministre. Je lui ai dit que moi-même je suis en contact avec le Président Bédié. Pas plus tard qu'avant hier, nous nous sommes parlé. Parce que je crois que c'est important que nous ayons des options politiques basées sur l'intérêt de la Côte d'Ivoire », a déclaré, Ouattara à ses hôtes. 

Selon lui, le PDCI et le RHDP ont la même vision de la Côte d'Ivoire et les deux formations politiques ont construit ensemble la Côte d'Ivoire.

« Nous sommes des partis libéraux et de centre DROIT. Nous sommes contre la violence et ainsi de suite. Donc rien ne doit séparer le PDCI du RHDP. J'ai dit à Patrick ACHI que c'est une tâche que je lui confie de travailler au rapprochement entre RHDP et le PDCI. C'est de l'intérêt national », a souhaité, le Président de la République qui a nommé un premier ministre, issu du PDCI et proche de Bédié, sorte de trait d'union politique.

« Maintenant, les extrémistes doivent rester ensemble. Mais le PDCI doit être avec le RHDP », a mentionné, Alassane Ouattara

Au cours de cette rencontre fraternelle entre les chefs traditionnels et leurs fils nommés aux hauts postes, le Président de la République a rassuré les ministres du Gouvernement Hamed Bakayoko qui n'ont pas été reconduit dans la première équipe gouvernementale de Patrick Achi.

Il a demandé à ces personnalités de dormir en paix, car dans quelques semaines, il prendra des décisions les concernant.

« Je voudrais rassurer ceux qui ont quitté le Gouvernement, que le gouvernement n'est pas le seul endroit où on peut servir notre pays. Pour chacun d'entre eux, nous avons des projets. Ils peuvent dormir tranquille dans quelques semaines, nous prendrons de nouvelles décisions. Nous avons travaillé pour rassembler pas seulement les militants et responsables du RHDP. En formant ce gouvernement, nous avons travaillé pour rassembler des Ivoiriens. Les gens ont parlé de gouvernement d'union, il se trouve que ce gouvernement est le véritable gouvernement d'union.

Je dirais le gouvernement des patriotes parce que Patrick et moi nous avons pris la carte de la Côte d'Ivoire et nous avons regardé. Nous avons 14 districts. J'ai donné instruction au Premier ministre que chaque district ait au moins deux ministres. Ce qui fait 28. Je voudrais aussi remercier ceux qui ont quitté le gouvernement pour leur contribution, je ne voudrais pas qu'ils pensent que c'est parce qu'ils ont démérité. Très rapidement nous avons pris des décisions les concernant. Nous avons objectif de renouveler le gouvernement », a conclu, Alassane Ouattara.




Laisser un commentaire

Mort en couche d’une femme à l’Hôpital général d'Adzopé. Le récit révoltant du décès de Abiba
« On ne vainc pas la haine avec haine, mais avec l’amour » (Force en mouvement pour Soro)
Côte d’Ivoire : GPS aux cotés de la famille éplorée de Coulibaly Lambert à Ferké
Nigeria: Kidnappés il y’a un mois, la trentaine d’étudiants ont enfin été libérés
Affi N’guessan crache ses vérités : « Gbagbo lui-même est impliqué dans la crise que connaît le FPI »

Autres articles