Actualités - Crise au sommet de l'Etat

Côte d'Ivoire: Après Bictogo, vers un autre bras de fer, relations compliquées entre Patrick Achi et Abdourahmane Cissé, le « Macron » ivoirien


Publié le 01 Juin 2022 à 18:11
Source: Autres Sources
555

Photos d'illustrations

La Primature ivoirienne ne serait finalement pas un long fleuve tranquille. Après l’épisode avec Adama Bictogo, ancien Directeur exécutif du RHDP (parti au pouvoir), le Premier ministre Patrick Achi aurait quelques soucis de compétences avec l’actuel secrétaire général de la présidence de la République, Abdourahmane Cissé.

Reconduit à la tête du gouvernement ivoirien, en avril dernier, après 12 premiers mois, Patrick Achi peut se targuer de bénéficier de la confiance du président de la République, Alassane Ouattara.

« Reconduit dans mes fonctions de Premier ministre par le Président de la République Alassane Ouattara, je le remercie avec humilité et responsabilité pour cette confiance renouvelée qui m’honore et m’oblige. Elle me permet de continuer à servir un grand Président, un grand Peuple et un grand Pays ! Je connais la force des attentes des Ivoiriennes et des Ivoiriens, leur soif d’une nation toujours plus prospère et solidaire, suivant la vision 2030 du Chef de l’Etat, concrétisée par notre Plan National de Développement 2021-2025», dixit le natif d’Adzopé.

La mission de Patrick Achi est donc claire et consiste entre autres, à accélérer la digitalisation de l'administration pour faciliter et rendre plus efficients les services aux citoyens et accroître les revenus de l’État; veiller à ce que la célérité, la rigueur et la discipline dans la gestion, guident la mise en œuvre des programmes de travail au niveau de chaque département ministériel. Mais, selon Jeune Afrique (JA), il se trouve que le Premier ministre est régulièrement embarrassé par l’ingérence, dans ses dossiers, de l’ancien plus jeune ministre du gouvernement ivoirien, désormais secrétaire général de la Présidence de la République.

Dans une de ses publications de la semaine, JA parle d’une pression qui énorme sur Patrick Achi depuis sa nomination au point où celui-ci aurait du mal à imposer son autorité pour la bonne marche du gouvernement. Pis, ce sont surtout les relations difficiles entre l’actuel locataire de la Primature et Abdourahmane Cissé jugé ’’trop ambitieux’’ par Jeune Afrique qui lui prêtre même des envies présidentielles. Cette énième crise au sommet de l’Etat, rappelle étrangement la bataille de leadership qui avait opposé, courant 2021, Patrick Achi et Adama Bictogo, pour le contrôle des ministres qui avaient du mal à faire la part des choses entre l'action gouvernementale et la vie du parti.

Ce qui avait engendré un véritable bras de fer entre le Premier ministre et l’ex-Directeur exécutif du RHDP, en passe de devenir président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire lors de l’élection du 7 juin 2022. A l’époque, le président Alassane Ouattara avait tranché en faveur de Patrick Achi au détriment de M. Bictogo. Mieux, le chef d'État avait clairement réitéré la prééminence de l'autorité du Premier ministre Patrick Achi.

On attend de voir s’il en sera de même pour celui que certains surnomment « Macron » dans les couloirs de la Présidence et qui devrait fêter ses 40 ans le 6 août prochain.


Laisser un commentaire

Côte d'Ivoire : Ouattara dépouille Kandia Camara de ses prérogatives, il nomme un diplomate chevronné...
Côte d'Ivoire-Mamadou Traoré réconforte Soul To Soul :" Sois fort, mon frère"
Détenus politiques pro-Soro: des Soroïstes des USA font un geste symbolique
Côte d’Ivoire : « La 1ère erreur politique des supporters de Tidjane Thiam »
« Le changement, tant attendu en Côte d’Ivoire, passera par Soro » (Sié Coulibaly)

Autres articles