Actualités - Situation sécuritaire

Côte d'Ivoire: Macron dit niet à Ouattara pour la construction une usine arme en Côte d'ivoire, projet piloté par son frère Téné Ouattara


Publié le 08 Novembre 2019 à 13:49
Source: Autres Source
2877

Autres Source

«Après plusieurs mois de négociations,  l’Etat ivoirien a mis en stand-by son projet  de manufacture de pistolets en association  avec l'israélien Bul Armory. Le groupe  équipe déjà les 3 000 hommes de la Garde  républicaine en M-5, un pistolet militaire  en polymère adapté aux environnements  chauds. Le dossier était poussé, à la présidence, par Birahima Téné Ouattara, le  frère du président Alassane Ouattara et  ministre des affaires présidentielles », a fait savoir La Lettre du Continent, n°811 du 6 novembre 2019.

D'après ce média français, la Côte d'Ivoire espérait que cette usine lui permette de  faire baisser le coût unitaire d'une arme  des deux tiers, de 900 $ (450.000 francs Cfa) à un peu moins  de 300 $ (150.000 francs Cfa) pour un pistolet. Bul Armory  aurait financé l'usine grâce aux précommandes de l'armée ivoirienne, dont le  budget annuel dépasse 400 milliards  F CFA, toujours selon notre source. 

Aussi, Paris qui s'inquiète de la concurrence  que pourrait faire l'israélien Bul  Armory aux groupes français qui  équipent l'armée ivoirienne s'y est opposée. 

« Mais la France, principale fournisseuse des forces armées ivoiriennes,  s'est inquiétée auprès du ministre de la  défense, Hamed Bakayoko, de la concurrence que ce projet pourrait faire aux 

entreprises hexagonales, et des risques  qu'une telle usine pouvait susciter en  cas de tensions post-électorales. Hamed  Bakayoko a relayé ces inquiétudes à la  présidence, qui a suspendu les discussions avec Bul Armory », soutient contre confrère.




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : Des habitants de Yopougon BAE bravent le couvre-feu et continuent de manifester contre le...
Côte-d’Ivoire: Guikahué revient sur la vieille affaire des 18 milliards “propagande vaine et puérile”
Assale Tiemoko tacle les pro-Guikahué : « ce n’est pas une affaire de comparaison de CV »
Assalé Tiémoko, maire de Tiassalé s’attire la colère des pro-Guikahué : les raisons
Mabri Toikeusse prépare sa campagne, trois millions de francs CFA aux chrétiens catholiques du Tonkpi

Autres articles