Actualités - 3e mandat de Ouattara

Côte d’Ivoire : « C’est humilier un chef que de le forcer à participer à une foire aux hypocrites chez Ouattara »


Publié le 29 Juillet 2020 à 19:17
Source: avec afriksoir.net
231

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Que leur ont fait nos honorables chefs traditionnels au point de les pousser à une telle humiliation ? Car c’est humilier un chef traditionnel, garant de la cohésion sociale dans le village, que de l’obliger, je dis bien obliger, à venir participer à une foire aux hypocrites, et cette foire, c’est ce à quoi nous assistons ces derniers temps chez le gourou du Restaurant (Alassane Ouattara, ndlr).

Le comble du ridicule se manifeste lorsque devant leurs populations médusées, on leur fait dire ce qu’ils ne pensent pas en réalité. On les oblige à dire au gourou du Restaurant qu’ils lui demandent, au nom de leurs populations qu’ils n’ont pas consultées, de se porter candidat. Ils lui font croire, comme ils l’ont fait avec le général Guei, qu’il serait le candidat du peuple. Ils lui font croire également, comme ils l’ont fait avec Houphouet Boigny, qu’il doit faire le don de lui même afin de prémunir la Côte d’Ivoire d’une guerre. Alors que c’est sa candidature qui va provoquer une guerre dans ce pays.

Loin de moi la volonté de jouer aux oiseaux de mauvais augure. Mais c’est fort des expériences que nous avons vécues dans ce pays que nous préférons alerter l’opinion sur les dangers de la candidature du gourou du Restaurant. Je rappelle que depuis 1995, la candidature de ce dernier a été un sujet à polémiques. C’est à cause de sa candidature que nous avons connu le boycott actif en 1995 avec son lot de morts. C’est à cause de sa candidature que nous avons connu le coup d’Etat de Décembre 99. Et c’est à cause de sa candidature que nous avons connu la rébellion de Septembre 2002.

C’est humilier un chef traditionnel, garant de la cohésion sociale dans le village, que de l’obliger, à venir participer à une foire aux hypocrites

« Le comble du ridicule se manifeste lorsque devant leurs populations médusées, on leur fait dire ce qu’ils ne pensent pas en réalité. On les oblige à dire au gourou du Restaurant qu’ils lui demandent, au nom de leurs populations qu’ils n’ont pas consultées, de se porter candidat »

C’est à cause de sa candidature que nous avons connu la crise post-électorale de Décembre 2010 à Avril 2011. En 2015, nous avons connu un répit. Mais en 2020, si Dieu n’est pas avec nous, nous connaîtrons encore une autre crise due à sa candidature. C’est pourquoi, au nom des pauvres victimes ivoiriennes que nous serons sûrement à partir d’Octobre 2020, je demande à nos chefs traditionnels de ne pas se faire complices de cette crise politique à venir. Ils seront eux aussi responsables, autant que les gens du Restaurant, de la crise à venir et qui va ôter la vie à beaucoup de leurs enfants.

chef traditionnel Alassane Ouattara. La Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire

La Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire

C’est pourquoi je leur demande d’avoir le courage de demander au gourou du Restaurant de proposer un autre candidat de son écurie aux élections présidentielles à venir. Il faut que dans cette compétition, il joue aux arbitres bien qu’il ait un candidat. C’est vrai qu’en ce moment, Dieu l’a rendu sourd et aveugle afin de le traiter comme Il a traité le pharaon à l’époque de Moïse. Ne dit-on pas que Jupiter rend sourd et aveugle ceux qu’il veut perdre ? C’est en ce moment le cas du gourou du Restaurant. Mais Dieu nous laisse tous une possibilité de nous racheter avant notre chute en nous donnant, à travers une petite lumière qu’Il nous fait parvenir, la possibilité de nous racheter afin d’échapper à sa colère.

Mais en 2020, si Dieu n’est pas avec nous, nous connaîtrons encore une autre crise due à sa candidature

Et je souhaite vivement que ce soit le cas du gourou du Restaurant car je rappelle qu’hier, je l’ai adulé. Je me suis battu pour lui dans la rébellion au point de mettre ma vie en danger pour lui. J’étais à l’époque sous son charme. Et je comprends ceux qui sont en ce moment sous son charme. Quand on est sous l’emprise de ce charme,on est passionné et on ne réfléchis plus. C’est lorsque son charme sur moi s’est rompu que j’ai découvert sa vraie nature. C’est lorsque son charme sur moi s’est rompu que je me suis rendu compte de toutes les erreurs que je commettais en croyant naïvement me battre pour une cause noble.

Téléchargez gratuitement et installez l’Application du lecourrierquotidien.com 
en cliquant ici: 
lecourrierquotidien.apk

Je comprends en ce moment ceux qui sont sous son charme. Ce n’est pas facile pour eux de s’en départir. Tout ce que nous pouvons faire pour eux, c’est de faire des prière à leur endroit afin qu’ils se libèrent de son charme et viennent nous rejoindre dans l’opposition contre lui. Mais je voudrais incessamment demander à nos chefs traditionnels de ne pas se faire complices de la crise qui risque de survenir à partir d’octobre en associant leur image à ces ballets hypocrites auxquels nous assistons ces derniers temps chez le gourou du Restaurant et dans certaines villes du pays. Que Dieu nous garde.

Mamadou Traoré




Laisser un commentaire

Rencontre entre Hamed Bakayoko et les responsables des partis : ce qu’ils se sont dit
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara s’apprête à livrer un combat de trop, son parti et le clan familial...
Côte d’Ivoire : « Les responsables RHDP ne doivent pas se rendre complices de la volonté de forfaiture...
Côte d’Ivoire/Dialogue politique: Bictogo, Affi et Guikahué reçus par le PM Hamed Bakayoko
Innocent Yao PDT de la Jpdci Rurale à Alassane Ouattara: «Attention à la colère des Ivoiriens, vous...

Autres articles