Actualités - Affaire Guillaume Soro

Côte d’Ivoire : « Le chasseur qui a chassé le lion, connaît la valeur de la patience » (pro-Soro)


Publié le 22 Novembre 2020 à 10:17
Source: Autres Sources
789

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Moussa Touré, chargé de communication de Guillaume Kigbafori Soro, est dans le collimateur de la justice ivoirienne. Le ministre de la Justice, Sansan Kambilé a transmis des mandats d’arrêt au ministre des Affaires étrangères, Ally Coulibaly, en vue de transmettre, par voie diplomatique, aux autorités judiciaires de la République française. Moussa Touré figure parmi les personnes contre qui le mandat d’arrêt a été lancé. Cependant, le concerné semble ne pas s’inquiéter.

Trois jours après le courrier du ministre de la Justice à son homologue de la Justice, faisant cas de mandat d’arrêt décerné contre lui, Moussa Touré ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. Par contre, il a publié un message sur compte Facebook : « Le chasseur qui a chassé le lion, connaît la valeur de la patience », a-t-il écrit ce samedi 21 novembre 2020.

De fait, le ministre Sansan Kambilé, a transmis un courrier au ministre des Affaires étrangères dont voici en partie le contenu : « Le 18 novembre 2020, Monsieur Lebry Marie-Leonard, Procureur général près la Cour d’appel d’Abidjan, nous a fait parvenir des mandats d’arrêt décernés contre les nommés Soro Kigbafori Guillaume, Fofana Abdoulaye, Issiaka Fofana, et Touré Moussa, en vue de transmettre, par voie diplomatique, aux autorités judiciaires de la République française (…) ».

Le message est clair. En effet, Guillaume Soro et ses proches cités dans le courrier sont dans l’hexagone et le pouvoir d’Abidjan fait mains et pieds pour leur mettre le grappin dessus. Parlant de Guillaume Soro, le président français, Emmanuel Macron, a annoncé dans une interview à Jeune Afrique : « Je crois qu’il n’est plus en France pour en parler. Il n’a pas à créer le désordre et sa présence n’est pas souhaitée, sur notre territoire, tant qu’il se comportera de cette manière ».

Moussa Touré, chargé de communication de Guillaume Kigbafori Soro, est dans le collimateur de la justice ivoirienne. Le ministre de la Justice, Sansan Kambilé a transmis des mandats d’arrêt au ministre des Affaires étrangères, Ally Coulibaly, en vue de transmettre, par voie diplomatique, aux autorités judiciaires de la République française. Moussa Touré figure parmi les personnes contre qui le mandat d’arrêt a été lancé. Cependant, le concerné semble ne pas s’inquiéter.

Trois jours après le courrier du ministre de la Justice à son homologue de la Justice, faisant cas de mandat d’arrêt décerné contre lui, Moussa Touré ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. Par contre, il a publié un message sur compte Facebook : « Le chasseur qui a chassé le lion, connaît la valeur de la patience », a-t-il écrit ce samedi 21 novembre 2020.

De fait, le ministre Sansan Kambilé, a transmis un courrier au ministre des Affaires étrangères dont voici en partie le contenu : « Le 18 novembre 2020, Monsieur Lebry Marie-Leonard, Procureur général près la Cour d’appel d’Abidjan, nous a fait parvenir des mandats d’arrêt décernés contre les nommés Soro Kigbafori Guillaume, Fofana Abdoulaye, Issiaka Fofana, et Touré Moussa, en vue de transmettre, par voie diplomatique, aux autorités judiciaires de la République française (…) ».

Le message est clair. En effet, Guillaume Soro et ses proches cités dans le courrier sont dans l’hexagone et le pouvoir d’Abidjan fait mains et pieds pour leur mettre le grappin dessus. Parlant de Guillaume Soro, le président français, Emmanuel Macron, a annoncé dans une interview à Jeune Afrique : « Je crois qu’il n’est plus en France pour en parler. Il n’a pas à créer le désordre et sa présence n’est pas souhaitée, sur notre territoire, tant qu’il se comportera de cette manière ».




Laisser un commentaire

Mésentente au Rhdp dans le Moronou : Après les graves accusations du délégué d’Arrah, Assoumou...
Condamnation de Gbagbo en Côte d’ivoire : Ouattara va passer l’éponge
Côte d’Ivoire/Or donc Soro avait préparé son exil depuis longtemps: Les révélations de Mamadou...
Affaire passeport de Gbagbo : Ouattara a encore trompé tout le monde, ce sera un « un passeport ordinaire...
Soro revient à la charge depuis l’exil : « Comme si l’on n’avait pas vu le viol de la constitution ni...

Autres articles