Actualités - Présidentielle 2020

Côte-d’Ivoire: « Après le retrait de Ouattara de la scène politique, le RHDP sera détruit mais le PDCI et le FPI survivront » (Billon)


Publié le 03 Décembre 2019 à 10:22
Source: Autre Presse
10128

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

L’ancien ministre Jean Louis BILLON, secrétaire exécutif chargé de la communication et de la propagande du PDCI a développé le thème suivant « PDCI-FPI, promesse d’un rapprochement historique ».

« Le RHDP a des comportements anti démocratiques. Le rapprochement PDCI-FPI est nécessaire. Après la victoire obtenue, nous allons nous unir pour poser la base d’une démocratie. Moi je voudrais aller partout et n’importe où en Côte d’Ivoire. Personne ne doit souffrir pour ses opinions politiques. Nous voudrions prendre nos retraites en rigolant », a clamé Jean Louis BILLON.

A LIRE AUSSI: 

Côte d’Ivoire : « Voici les têtes qui tomberont quand le procès de la rébellion de Soro sera fait »

Il a dénoncé le rattrapage ethnique pratiqué par le régime OUATTARA qui laisse « de nombreuses ressources humaines » au bord de la route pour des raisons politiques. <> a déploré Jean Louis BILLON.

« Le PDCI et le FPI s’accordent sur le retour du Président Laurent GBAGBO et de Charles BLÉ GOUDÉ et le retour des exilés sans conditions. Nous sommes d’accord pour une justice impartiale et une victoire commune en 2020. Nous allons nous entendre sur les conditions des élections. Le jour où Alassane OUATTARA va se retirer de la scène politique, le RHDP sera détruit mais le PDCI et le FPI survivront », a affirmé Jean Louis BILLON.

COMSEG Simone Gbagbo




Laisser un commentaire

« Ça se complique pour Ouattara ! Une rencontre Soro Macron annoncée pour mars ? » : voici ce qui se passe
Guikahué : « le dialogue politique a échoué, nous voulons mener un dialogue directe avec Ouattara »
Présidentielle: Un député français cogne Ouattara, dénonce une "farce" pour la Présidentielle 2020 le...
18 février 1992 : comment le colonel Batté sauve Gbagbo des militaires qui avaient pour mission de...
Danse de sorcière au tour du prochain procès en appel de Jacques Mangoua

Autres articles