Actualités - Présidentielle 2020

Côte d’Ivoire : Comment le RHDP a perdu la confiance de ses bastions traditionnels


Publié le 24 Mai 2020 à 14:30
Source: Autres Sources
3265

Autres Sources

Mi-avril 2019 au 11 mai 2019 par la ville de Katiola, L’ex président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume, vient de boucler une tournée dans le Nord du pays. Une tournée qui a connu un succès éclatant à en croire les comptes rendus des médias. Partout où il est passé, le député de Ferkessédougou a été accueilli dans une ferveur sans limite. Dans une liesse populaire des grands jours.

Au cours de ces différentes rencontres avec les populations, le prix de la noix de cajou pratiqué par le gouvernement a été dénoncé et certaines populations ont même crié à la trahison. Les infrastructures routières et scolaires dont certaines sont totalement délabrées, n’ont pas été en reste des récriminations et ont poussé les villageois à vilipender le RHDP.

Téléchargez gratuitement et installez l’Application du lecourrierquotidien.com 
en cliquant ici: 
lecourrierquotidien.apk

Ces populations du Nord dont les enfants autour de Soro Guillaume ont été démis de leur fonction dans les hiérarchies administratives, sont pour la plupart du temps dans le désarroi et cherchent un bras séculier pour leur porter secours. Elles ne comprennent pas que le combat pour la restauration de la dignité des peuples du Nord dont les partisans du RHDP auraient été les chantres, serait aujourd’hui dévoyé avec l’ingratitude sans pareille et les  méchancetés de  tous genres des gouvernants actuels, dont une grande partie est originaire de cette région. Eux pour qui la rébellion a été constituée, pour emprunter leurs propres expressions.

Pour rappel, ils sont nombreux, ces cadres des différentes régions du Nord de notre pays qui enrôlés dans l’Administration des Forces Nouvelles, ont été promus dans l’Administration ivoirienne après la victoire du Président Ouattara. Malheureusement, depuis au moins cinq années, tous ces commis  de l’Etat, soupçonnés d’appartenir à la ligne libérale de Guillaume Soro, sont démis systématiquement de leur fonction. Au rang de ceux-ci, des directeurs généraux, des présidents de Conseils d’Administration… et même des ministres.

Nous préférons taire leurs noms, tant la liste est longue. Seuls restent encore en fonction  une poignée de fonctionnaires qui continuent de bénéficier de la confiance d’Abidjan. De cette crise de confiance entre le pouvoir et les collaborateurs de Soro, est née une fissure béante, au sein desdites populations. A juste titre, un grand nombre des habitants de cette partie du pays s’est foncièrement érigé contre toutes les humiliations faites à Soro Guillaume, l’ex secrétaire des Forces nouvelles. Dans une telle ambiance, le RHDP, qui peine à retrouver un équilibre national, ne peut plus s’appuyer sur cette base traditionnelle qu’elle a longtemps considérée comme un bastion imprenable. Dorénavant, il est obligé de déchanter. Ce bastion naturel qu’il réclame s’est totalement effrité par le RACI et le PDCI qui y ont réinstallé leurs bases.

Au final, le RHDP ne pèse plus rien au Nord du pays et des vidéos en notre possession dont l’authenticité n’est pas encore établie distilleraient des intoxications sur le PDCI et le GPS de Soro Guillaume. De ce qui découle éloquemment de ce constat, cette partie du pays n’est plus seulement réservée au RHDP mais à tous les partis politiques représentés en Côte d’Ivoire. Tout comme dans la Commune d’Abobo dite zone sous influence du RHDP. 

Crise confiance RHDP bastions

Le décor y est similaire et  plus préoccupant. En octobre 2018, le RHDP et Koné Tehfour, un cadre proche de Soro Guillaume, à la faveur des élections municipales, se sont affrontés dans un combat épique. Un duel digne de frères ennemis. C’est le conseil constitutionnel qui établira la vérité des mois plus tard. La victoire du RHDP y est toujours contestée .Mais au nom de la paix, les partisans du candidat Koné Tehfour ont mis en veilleuse la revendication de leur victoire. Selon nos sources, ils estimeraient avoir été simplement spoliés.

Vrai ou Faux, toujours est-il que le Conseil constitutionnel a tranché et il faudra s’en tenir à ce résultat. Mais la leçon à retenir est que le RHDP ne régnera plus en maître absolu à Abobo et au Nord de notre pays. Au reste, à la différence du PDCI dont les bastions du centre et de l’Est restent intacts, le RHDP est devenu un phénomène urbain en voie de disparition. Sans base réelle ni de bastion naturelle, il ne sera pas surpris de sa défaite programmée aux élections présidentielles d’octobre prochain.




Laisser un commentaire

Côte d'Ivoire : les dernières heures d'Amadou Gon Coulibaly (Récit de Jeune Afrique)
Incroyable: Or donc tous au RHDP savaient que Amadou Gon avait une santé fragile, et pourtant… le plan...
Côte d’Ivoire : Polémique autour de l’heure exacte du décès de Gon Coulibaly
Côte d'Ivoire: La résidence de la femme de l'ex-commandant Fofana Abdoulaye, à Abidjan, perquisitionnée
Décès d'Amadou Gon Coulibaly/48 heures après: Voici ce qui se passe à la Primature, les grosses...

Autres articles