Actualités - Présidentielle 2020

Dahi Nestor de la JFPI: « Ouattara a été incapable de tenir ses promesses, il est temps de mettre fin à son règne »


Publié le 02 Août 2020 à 15:40
Source: Autre Presse
515

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Pour Dahi Nestor de la JFPI tendance Gbagbo, il faut mettre fin au règne de Ouattara qui a été incapable de tenir ses promesses.

camarade membres du bureau exécutif national de la jeunesse du Front populaire ivoirien; Camarades membres du commissariat aux comptes; Camarades secrétaires généraux des fédérations; Camarades secrétaires généraux de section; Camarades secrétaires généraux de bases;

Chers militantes et militants. Nous vous avons convié ce matin à cette Assemblée Générale Extraordinaire avec un seul point à l’ordre du jour: position de la Jfpi sur le choix de Laurent Gbagbo comme candidat du Fpi aux élections présidentielles d’octobre 2020. En effet, au moment où toutes les structures du parti, depuis la base, se prononcent sur la question, la jeunesse du Front populaire ivoirien ne pouvait pas demeurer en reste. le lien historique entre Laurent Gbagbo et sa jeunesse en est la raison fondamentale. Dans son combat pour l’avènement du pluralisme et de la démocratie, Laurent Gbagbo a fait de la jeunesse le fer de lance de son combat.

Il l’a engagé au combat, l’invitant ainsi à prendre toutes ses responsabilités pour apporter sa contribution à l’avènement de la démocratie dans notre pays. Ayant mesuré toute l’ampleur de ses responsabilités, les jeunes se sont engagés corps et âme dans le combat aux côtés de celui qui deviendra plus tard le père du multipartisme et de la démocratie en Côte d’Ivoire. Avec lui, nous avons bravé les militaires et sommes arrivés à bout des armes meurtrières des hommes de Robert GUEI dans sa tentative de confiscation de la victoire des démocrates en octobre 2000.

Avec lui, nous avons résisté face au sabotage des institutions de la république, orchestré par la communauté internationale et ses suppôts locaux que constituait la rébellion armée de Guillaume Soro. Pour lui, après son arrestation et sa déportation à La Haye en 2011 nous nous réengagé au combat et évité notre parti ne sombre et ne tombe aux mains de ceux qui ont trahi, à travers l’historique congrès de mama qui a eu pour finalité de remettre le président Gbagbo à la tête du parti et donc du jeu politique ivoirien afin d’éviter d’effriter sa notoriété politique ce qui le rendrait ainsi vulnérable face à la Cour pénale internationale.

OUATTARA DOIT PARTIR POUR FAIRE PLACE AU DIGNE FILS DU PEUPLE IVOIRIEN À LA TÊTE DU PAYS

Toutes ces épreuves ont été un gain pour nous. Nous avons appris dans ces moments de braises que la lutte pour la souveraineté de notre pays reste permanente et entière. En dehors de cet acquis idéologique et politique, Laurent Gbagbo a su donner de l’espoir à la jeunesse ivoirienne durant tout son règne. Son programme d’emploi pour les jeunes à travers le fonds national de solidarité pour la promotion d’emplois jeunes, la gratuité de l’école ont ouvert la voie à de nombreux jeunes ivoiriens. Chose devenue aujourd’hui utopique sous le règne des « solutionneurs » devenue les pilleurs de la république

Nous assistons depuis 10 ans à l’effondrement de notre système éducatif, les inscriptions à l’université sont passées au-delà du raisonnable pendant est-ce que les étudiants prennent les cours assis à même le sol par manque d’infrastructures académiques; des étudiants vivant pour la plupart dans des conditions inhumaines et dégradantes par manque de cités universitaires sciemment fermées et non réhabilitées depuis 10 ans. Que dire du rattrapage ethnique introduit dans la vie sociale et politique ivoirienne comme baromètre de détection des Ivoiriens les plus brillants. Je ne ferai pas l’économie de la gabegie financière et de la corruption qui gangrène l’appareil étatique.

IL EST TEMPS DE METTRE FIN À SON RÈGNE QUI NE SAURAIT ALLER AU-DELÀ DE SES DEUX MANDATS !

Aujourd’hui le constat est implacable. Les Ivoiriens sont unanimes à dire que Ouattara a échoué à recoller le tissu social que lui et ses Alliés ont déchiqueté depuis 2002; qu’il a été incapable de tenir ses promesses faites au peuple ivoirien; qu’il est temps de mettre fin à son règne qui ne saurait aller au-delà de ses deux mandats ! Ouattara doit partir pour faire place au digne fils du peuple ivoirien à la tête du pays. C’est lui qui au moment où les Ivoiriens brûlent d’envie de retrouver leur quiétude sociale d’antan, peut offrir à la Côte d’Ivoire la réconciliation réclamée de tous. Il est porteur de l’espérance de tout le peuple ivoirien.

Il incarne notre unicité au Fpi et en Côte d’Ivoire. Le président Gbagbo vient d’obtenir son passeport et rentre définitivement en Côte d’Ivoire dans les jours qui viennent. Plus rien ne constitue dès lors un obstacle à son choix comme candidat. C’est pourquoi, la jeunesse de Front populaire ivoirien, réunie ce jour samedi 1er août 2020 en assemblée générale extraordinaire, désigne le camarade Gbagbo Laurent candidat aux élections présidentielles d’octobre 2020.

En conséquence, l’AG engage tous les responsables, les militants et militantes de la JFPI ainsi que l’ensemble des jeunes de Côte d’Ivoire à prendre toutes les dispositions utiles pour porter Laurent Gbagbo à la tête du pays au soir du 31 octobre 2020. En avant donc pour la victoire de la démocratie sur le despotisme. Je vous remercie.




Laisser un commentaire

Manifestations en Côte d’Ivoire: Des véhicules de la sotra «saccagés », un autobus incendié
Côte-d’Ivoire: Le commissaire de police de Bonoua reçoit la visite de la hiérarchie sur son lit...
Bléou Martin : « au regard du droit, Monsieur Alassane Ouattara n’est pas éligible à l’élection...
Côte d’Ivoire : Soro invite « les forces armées à se démarquer des milices criminelles »
3eme mandat de Ouattara, Tiken Yah se prononce enfin : Nous allons empêcher cela

Autres articles