Actualités - Procès de Jacques Mangoua

Danse de sorcière au tour du prochain procès en appel de Jacques Mangoua


Publié le 18 Février 2020 à 10:59
Source: Autres Sources
4030

Autres Sources

Alors que des informations concordantes et persistantes la soupçonnent de manœuvrer afin de maintenir aussi longtemps que possible son chef  #MANGOUA Saraka Jacques en prison, une scène insolite a été observée dans l'après-midi d'hier lundi 17 février dans la ville de Bouaké. 

En effet, Miss GUESSEND Aya Vorena Carine, chargée de la Communication de Mme #KOUAME N'guessan Delphine Marie Ange épouse N'DIA, intérimaire, depuis l'incarcération abusive de Monsieur MANGOUA, à la tête du Conseil Régional de Bouaké, a été formellement identifiée hier, autour de 15h, dans le Maquis dénommé N'ZISSIESSOU, en train de déjeuner avec Monsieur KPLI, ci-devant Procureur général près la Cour d'Appel de Bouaké.

A LIRE AUSSI: 

Dialogue politique, nouveau code électoral : Gon refile « la boule puante » à Ouattara

 Le hic dans une telle affaire, c'est que le rocambolesque procès du Président MANGOUA aura lieu en appel, le mardi prochain 25 février. Or, il est de connaissance publique que, depuis la détention indue du Président MANGOUA, la première vice-présidente du Conseil Régional de Bouaké   lutte de toutes ses forces afin que son patron périsse en prison pour voir son intérim se muer en "titulaire" ad vitam aeternam. 

En tout état de cause, comment expliquerait-on aisément un tel tête-à-tête saint, entre l'émissaire de dame N'DIA et le patron du parquet de Bouaké, celui-là même qui sera investi des pouvoirs de  s'echiner à justifier la condamnation injuste de MANGOUA par le tribunal ? De telles scènes insolites courent-elles les rues en prélude des procès ? 

De telles pratiques sont-elles tolérées par la déontologie de la noble profession du Procureur Général KPLI ? 

Dès lors, autant, pour les populations meurtries du Gbêkê, confier le sort de leur digne fils, le Président MANGOUA Jacques, entre les mains de cette dame, dame N'DIA qui entend usurper coûte que coûte de hautes responsabilités qui ne lui ont jamais été confiées par le peuple, et se livre, à cet effet, à une scandaleuse danse des sorcières contre un homme qui ne lui a fait que du bien, en l'élevant notamment, pour une période donnée, au rang de première vice-présidente dans un îlot de valeureux

Source: Mari de nathalie .




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : Dix jours sans nouvelles du Président Ouattara face au coronavirus
Plus rien ne va entre Gon et Hamed Bakayoko; Hamed Bakayoko qui s’est toujours comporté en joker pressé :...
Affaire Assoa Adou : voici pourquoi la cour de cassation dans son format actuel ne peut pas siéger
Un pro-Gbagbo à Tiken Jah : « l’histoire retiendra qu’un artiste reggae a participé à une rébellion...
Gon a pré enregistré son message télévisé la veille : Voici les détails qui le trahissent

Autres articles