Actualités - Présidentielle 2020

Dépôt des candidatures pour la présidentielle 2020: des doutes planent sur la candidature de Gbagbo ?


Publié le 21 Juillet 2020 à 23:53
Source: Autre Presse
1641

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Gbagbo, candidat à la présidentielle Ivoirienne 2020 ? Hermann Aboa partage sa préoccupation alors que les dépôts des candidatures sont lancés.

Laurent Gbagbo « You be you ? » Moi même je sais déjà que mes « camarades » ne vont pas apprécier le post-ci. Pour eux, il ne faut en aucun cas « désacraliser » ou « profaner » le « fétiche ». Loin de moi l’intention de juger ou de prétendre critiquer sans objectivité cet « animal » politique. Mais j’ai juste une préoccupation que partagent certainement beaucoup d’admirateurs et sympathisants de l’homme.

Je prends alors le risque d’énerver les « komian » attitré. Si l’on s’en tient au calendrier électoral de la présidentielle en Côte d’Ivoire devant se tenir le 31 octobre 2020, le dépôt des candidatures s’est ouvert le 16 juillet dernier et va fermer le 1er septembre.

Cette période de 45 jours concerne aussi le concept nouveau d’exclusion dit du « parrainage électoral ». Les candidats potentiels doivent absolument prouver leur assise nationale en allant recueillir des cautions humaines, 1% des personnes inscrites sur la liste électorale. Préalable avant d’espérer d’être sur la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Après une opération d’enrôlement entachée d’irrégularités, dans un délai visiblement court, la commission électorale, malgré les plaintes et complaintes, poursuis ainsi son agenda officiel, celui caché, avec. Jusque-là, seul le PDCI-RDA de Aimé Henri Konan Bédié, le LIDER de Mamadou Koulibaly, le RDR ou le RHDP d’Alassane Ouattara, le FPI tendance Affi N’guessan et des indépendants, ont réaffirmé avec leur intention de se présenter.

Du côté du FPI de Laurent Gbagbo, c’est encore le silence. Les potentiels candidats attendent d’abord que le chef ne soit pas intéressé. Laurent Gbagbo n’a en effet encore rien dit à propos du projet de sa candidature souhaitée par ceux qui affectionnent s’appeler « GOR » (« Gbagbo Ou Rien »). À l’intérieur, les velléités y vont très prudemment et délicatement. Attention à ne pas marcher sur les oeufs. Simone Ehivet Gbagbo qui peut valablement défendre les couleurs du parti en tant que 2e vice-présidente n’a visiblement l’intention de contrarier son époux et camarade politique.

Elle continue cependant de maintenir son aura intacte. Elle a définitivement opté pour un staff de communication plus ingénieux que par le passé. Et les résultats se voient à chacune de ses sorties publiques. Dans le secret, elle regarde le décor que plante l’emblématique homme politique qu’est son époux encore très présent dans le coeur de ceux qui votent FPI. Ahoua Don Mello, cet autre potentiel candidat parmi les lieutenants de Laurent Gbagbo, observe.

Même s’il a depuis lors entrepris de venir en aide aux fédérations à travers le pays, pourque celles-ci se souviennent naturellement de lui au moment indiqué, Don Mello sait que tout dépend du chef. Il ne veut pas être incompris comme au temps du FPI Renaissance qu’il avait porté et qui lui avait valu un froid terrible entre son mentor et lui. Il privilégie alors désormais la confiance que Laurent Gbagbo lui accorde depuis. Quitte à mettre en sourdine son ambition pour une Côte d’Ivoire.

Téléchargez gratuitement et installez l’Application du lecourrierquotidien.com 
en cliquant ici: 
lecourrierquotidien.apk

En attendant son heure que le chef aura décidé. Koné Katinan, homme de confiance et porte-parole de Laurent Gbagbo est un autre « jeune loup » qui pourrait faire mouche. Mais il faut d’abord lui enlever les poursuites, charges et procédures lancées contre lui par le pouvoir d’Abidjan avant de songer à le mettre sur une liste d’attente pour une candidature. Ce qui, au regard des délais, est quasiment impossible.

À moins d’un évènement inattendu pouvant modifier considérablement l’ordre des choses. Et en politique, tout peut arriver. Dans tous les cas, cette analyse ne signifie absolument rien si le seul acteur pouvant fixer toutes ces spéculations ne dit mot.

Laurent Gbagbo est incontestablement au FPI celui qui tient toutes les cartes. Le seul hic est que parfois on a du mal à lier sa stratégie de génie politique au calendrier ordinaire des choses. Certainement qu’il a prévu parler avant la date d’ouverture des dépôts de candidature. Il suffit de dire juste un mot. Car ce long silence est coupable. Je peux au moins dire ça? Ou bien de rester assis sur le capot là? Bonne semaine mes gens.




Laisser un commentaire

Kouadio Konan Bertin (KKB) cité dans une affaire de viol, vers une démission ou un limogeage du ministre ?
Guinée : Voici ceux qui gèrent le pays après la chute d'Alpha Condé, toute la liste
Interview à Jeune Afrique : les faits et propos qui rattrapent Alassane Ouattara
Présidentielle 2025 : Téné Birahima, RHDP, Soro, Bédié, Gbagbo...le président Ouattara dit ses vérités
Blé Goudé, Eric Kahé et Boni-Claverie refusent de rejoindre le futur parti de Gbagbo (Ivoir’Hebdo)

Autres articles


Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9423