Actualités - Présidentielle 2020

Désigné pour diriger la période de transition, Bédié va parler ce mardi 3 novembre


Publié le 03 Novembre 2020 à 15:59
Source: Autre Presse
1531

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Silencieux depuis quelques semaines, l'ancien chef de l'État, Henri Konan Bédié, pourrait donner de la voix, ce mardi 3 novembre, au lendemain de sa désignation par ses pairs de l'opposition comme président du conseil national de transition qu'ils ont annoncé la veille.

‹‹ Le président du Conseil National de Transition (CNT) parle, ce jour 03 novembre», c'est l'annonce faite sans plus de précisions par Mel Essis Kouadio, un membre du Bureau politique du plus vieux parti ivoirien sur sa page Facebook officielle, cet mardi après-midi.

Aperçu hier pour la première fois en deux semaines alors qu'il recevait une délégation des Nations-Unies, Henri Konan Bédié devrait donc faire une déclaration ce mardi, certainement à sa résidence d'Abidjan, pour répondre favorablement ou non à la décision prise par ses camarades de l'opposition de le choisir comme la personnalité chargée de conduire cette période de transition que plusieurs autres leaders de partis politiques appellent de tous leurs vœux.

Une déclaration du leader de l'opposition ivoirienne qui pourrait intervenir dans un contexte tendu alors que le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, SANSAN KAMBILE a annoncé plus tôt dans la journée que le Gouvernement a saisi le Procureur de la République près le tribunal de première instance d’Abidjan afin que soient traduits devant les tribunaux, '' les auteurs et les complices de ces infractions'' qui porteraient, selon lui, atteinte à '' l'intégrité de l'État''.

Faut-il rappeler qu'après une rencontre, lundi, avec la délégation de l'ONU conduite par Mohamed Ibn Chambas, à la résidence de l'ancien président Henri Konan Bédié, la coalition anti troisième mandat a désigné, le même soir, l'ancien chef d'État comme Président du Conseil National de Transition chargé de mettre en place, ''dans les prochaines heures'', un gouvernement d'union nationale.

Une décision inédite qui intervient au lendemain d'une élection présidentielle que l'opposition a refusé de reconnaître comme telle et qui laisse entrevoir une situation critique similaire à celle de 2010 où la Côte d'Ivoire s'était retrouvée, au lendemain du 2e tour, avec deux présidents et deux gouvernements.




Laisser un commentaire

Venance Konan, voici la condition que le Président lui a posé avant de quitter Fraternité-Matin
RHDP : Ouattara fixe le sort de Patrick Achi; voici ce qui a coûté cher à Bictogo
Coup d'État de 1999 : Konan Bédié n'a pas vu la menace venir malgré les deux jours de mutinerie
Général Lassina Doumbia : « je me suis senti humilié à la cérémonie du Prix de l’excellence »
Alino Faso à Roch Kaboré : “Nettoyez la hiérarchie de l’armée burkinabè”

Autres articles


Top articles

Publié le 21 Juillet 2021 à 11:08 | 9399