Actualités - Présidentielle 2020

Dialogue Ouattara – Opposition: voici les conditions de Mabri présentées à Bédié


Publié le 12 Novembre 2020 à 17:15
Source: Autre Presse
1311

Autres Sources

Réaction de Mabri Toikeusse, Président de l’UDPCI, suite à la rencontre du 11 novembre 2020 entre Bédié et Ouattara.

Après la rencontre les Présidents Henri Konan BÉDIÉ et Alassane OUATTARA de ce Mercredi 11 Novembre 2020 Après le lundi 9 et mardi 10 novembre 2020, deux autres jours de deuil dans notre pays, une rencontre vient de se tenir ce mercredi 11 novembre 2020 entre les Présidents Aimé Henri Konan BÉDIÉ et Alassane OUATTARA en vue de renouer le dialogue pour la démocratie et la paix.

Et pourtant, le Président Houphouët BOIGNY nous a appris que «les conflits se terminant par le dialogue, pourquoi ne pas commencer par le dialogue pour éviter les conflits ? ».

En prenant le temps d’une préparation consensuelle des Rendez-vous politiques de ces dernières semaines, on aurait pu éviter tant de sang coulé et redonner á la Côte d’Ivoire son âme de pays de la vraie fraternité, modèle d’espérance pour l’humanité. Yako et condoléances à toutes les victimes, prompt rétablissement á tous les blessés. Que nos morts reposent en paix. Yako à nous tous.

Toutefois, les conditions minimales préalables à un dialogue franc et constructif s’imposent, à savoir :

L’annulation du simulacre d’élection du 31 octobre 2020 ;

L’arrêt immédiat du harcèlement judiciaire des leaders de l’opposition ;

L’arrêt des arrestations arbitraires et en dehors de toute procédure légale des cadres de l’opposition ;

La levée immédiate et sans condition du blocus des résidences de tous les leaders de l’opposition ;

Le dialogue inclusif et élargi à l’ensemble des principaux leaders de l’opposition ;

La libération de tous les prisonniers politiques et les acteurs de la société civile et le retour sécurisé de tous les exilés ;

Le retour à un fonctionnement normal des partis politiques avec libres accès à leurs locaux ;

L’ouverture d’une enquête internationale sur les nombreuses tueries et violations de droit de l’homme en Côte d’Ivoire avant, pendant et après ce simulacre d’élection du 31 octobre 2020.

Pour ma part, je réitère mon attachement au respect de notre constitution, á la démocratie notamment dans son caractère inclusif, á la paix et renouvelle toute ma confiance au Président Aimé Henri Konan BEDIÉ autour de qui la coalition de l’opposition s’est rassemblée par sa quête de liberté, de démocratie et de paix profonde pour la Côte d’Ivoire.




Laisser un commentaire

URGENT : Mali : décès à Bamako de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta (source : famille)
Conseil région du Gbêkê : Voici les vraies raisons du complot planifié contre Mangoua et le PDCI
Côte d'Ivoire : Annoncé malade et affaiblit, Gbagbo réapparaît souriant et péte la forme
Crise au Mali : La France estime que ses avions militaires disposent d'une entière liberté pour entrer...
Sanctions de la CEDEAO : Mali, des camions chargés de coton et autres en destination du Mali bloqués en...

Autres articles