Actualités - Assemblé Nationale

En Côte-d’Ivoire le nouveau bureau de l’Assemblée nationale voté sans les députés de l’opposition


Publié le 07 Mai 2019 à 11:03
Source: Autres Source
372

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Les groupes parlementaires de l’opposition, Vox Populi, Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et Rassemblement ont décidé lundi de boycotter le vote du bureau de l’Assemblée nationale dénonçant « un recul de la démocratie ».

Les groupes parlementaires Vox Populi, PDCI et Rassemblement « ont refusé de participer à cette prétendue élection qui marque un véritable recul de la démocratie en Côte d’Ivoire », a indiqué leur porte-parole Olivier Akoto, face à la presse.

A LIRE AUSSI: 

Bureau de l’Assemblée en Côte-d’Ivoire: Ce qui s’est passé entre Rhdp et opposition

Ils avaient émis des observations à l’entame de la séance lundi après-midi avant de quitter la salle.

Ces députés qui représentent « 37% de l’Assemblée » affirment qu’ils ne « sauraient se contenter de 6 postes sur les 27 que compte le bureau », car « cette représentation ne serait pas conforme à la configuration politique » de l’Assemblée.

 

Ils ont menacé d’exclure les députés issus de ces groupes qui pourraient être « comptés directement par le président de l’Assemblée nationale » car n’ayant « pas été désignés ».

Dimanche, le groupe parlementaire PDCI avait prévenu qu’il n’allait pas se reconnaître dans ce nouveau bureau qui sera mis en place.

Le 24 avril, ces groupes parlementaires Vox Populi, PDCI et Rassemblement avaient dénoncé « les dérives autocratiques observées dans le fonctionnement de l’Assemblée nationale », estimant qu’elles « ternissent gravement l’image de cette prestigieuse institution ».




Laisser un commentaire

Coronavirus : voici pourquoi les Etats-Unis offrent 2,7 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Des habitants de Yopougon BAE bravent le couvre-feu et continuent de manifester contre le...
Côte-d’Ivoire: Guikahué revient sur la vieille affaire des 18 milliards “propagande vaine et puérile”
Assale Tiemoko tacle les pro-Guikahué : « ce n’est pas une affaire de comparaison de CV »
Assalé Tiémoko, maire de Tiassalé s’attire la colère des pro-Guikahué : les raisons

Autres articles