Actualités - Politique Nationale

Fin malheureuse pour Blaise Compaoré : « Sa tête a commencé à le lâcher, Il tient une discussion normale puis, d’un coup, il passe du coq à l’âne » (Jeune Afrique)


Publié le 29 Juin 2022 à 16:33
Source: Autres Sources
1285

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Selon « Jeune Afrique », des témoins qui ont vu l’ancien Président du Faso, Blaise Compaoré, récemment et qui acceptent de parler, sous couvert d’anonymat, rapportent les mêmes symptômes : « Il tient une discussion normale puis, d’un coup, il passe du coq à l’âne ».

À 70 ans, Blaise Compaoré, principal accusé dans le procès sur l’assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons ne pète pas la totale forme. Selon « Jeune Afrique », il se porte plutôt bien physiquement, mais sa tête a commencé à le lâcher.

« Ses propos manquent de cohérence, il a parfois des absences. Il tient une discussion normale puis, d’un coup, il passe du coq à l’âne », confie une source au média international.

« Il a beaucoup de trous de mémoire. C’est sûrement la vraie raison de son absence à ce procès. Il n’aurait pas pu comparaître devant la cour : il aurait été humilié. Et de toute façon, qu’il soit là ou non, il sera condamné à la perpétuité », ajoute une autre source, selon « Jeune Afrique » qui affirme que des avocats des parties civiles partagent cet avis.  

« Quelqu’un dans cet état ne peut pas être jugé dans un tel procès. Il est incapable d’être interrogé », souffle l’un d’entre eux au média. Pour d’autres, la défense pourrait se servir de ce motif médical afin de préserver l’image de l’ancien Chef d’Etat burkinabè, dans ce dossier judiciaire. 


Laisser un commentaire

Côte d'Ivoire : Ouattara dépouille Kandia Camara de ses prérogatives, il nomme un diplomate chevronné...
Côte d'Ivoire-Mamadou Traoré réconforte Soul To Soul :" Sois fort, mon frère"
Détenus politiques pro-Soro: des Soroïstes des USA font un geste symbolique
Côte d’Ivoire : « La 1ère erreur politique des supporters de Tidjane Thiam »
« Le changement, tant attendu en Côte d’Ivoire, passera par Soro » (Sié Coulibaly)

Autres articles