Actualités - Retour manqué de Soro

Guillaume Soro serait aujourd’hui en prison sans un rôle joué par le Président Guinéen Alpha Condé


Publié le 25 Décembre 2019 à 11:40
Source: Autres Source
4708

Autres Source

Le 23 décembre 2019, Guillaume Soro a échappé à une arrestation à Abidjan, grâce à un coup de fil venu d’un proche d’Alpha Condé, le président guinéen.

Guillaume Soro a échappé hier lundi à une arrestation. Selon mes informations obtenues de sources sécuritaires fiables, c’est lundi 23 Décembre au matin que Soro a été informé par un conseiller du président guinéen Alpha Condé de ce qu’il serait arrêté dès son atterrissage à Abidjan.

A LIRE AUSSI: 

Roger Banchi: Eux, ont peur de la souffrance! Nous, c’est notre Amie!

Contrairement à ce que lui et ses proches ont fait croire en affirmant que son avion a été empêché d’atterrir à Abidjan, l’avion affrété par M. Soro avait reçu l’autorisation d’atterrissage à Abidjan depuis plusieurs jours, document administratif qui n’a jamais fait l’objet d’annulation. Alors même qu’il avait déjà décidé qu’il ne se rendrait plus à Abidjan de peur d’être interpellé, Guillaume Soro a donc continué à faire croire qu’il se rendait dans son pays.

Dans un scénario digne d’un polar, Soro qui avait obtenu une autorisation d’atterrissage de son avion à Accra au Ghana, pousse la manipulation jusqu’à faire croire, au moment du décollage de son avion, qu’il se rendait à Abidjan, alors que depuis son départ, l’avion qui le transportait avait déclaré à la tour de contrôle de l’aéroport parisien du Bourget décoller pour Accra, avec une autorisation d’atterrissage dans ce pays en bonne et due forme.

La justice ivoirienne, qui affirme détenir des enregistrements sonores compromettants, poursuit Soro pour tentative de déstabilisation et détournement de deniers publics. Précisons que si une tentative de coup d’État est aussi classée dans la catégorie des « tentatives de déstabilisation », cette qualification, dans le cas de Guillaume Soro ne désigne pas forcément un coup d’État en préparation. Je n’en dirait pas plus pour l’instant, dans le soucis de ne pas gêner l’enquête en cours.

Au-delà de la mise en scène d’un faux retour en Côte d’Ivoire, il appartient désormais à la justice de fournir les preuves de ces graves accusations et à Soro de se défendre. Pour le reste, j’ai toujours soutenu qu’en démocratie aucune qualité n’accorde quelque immunité, ni celle d’opposant, pas plus que celle de « candidat déclaré » à une présidentielle.

Laissons donc la justice faire son travail en toute sérénité, en souhaitant simplement qu’elle fasse preuve de la plus grande diligence dans cette affaire. En effet, si Soro devrait être innocenté à l’issue de son éventuel procès, il faudrait qu’il ait suffisamment de temps pour sa campagne à la présidentielle d’Octobre prochain.




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : Dix jours sans nouvelles du Président Ouattara face au coronavirus
Plus rien ne va entre Gon et Hamed Bakayoko; Hamed Bakayoko qui s’est toujours comporté en joker pressé :...
Affaire Assoa Adou : voici pourquoi la cour de cassation dans son format actuel ne peut pas siéger
Un pro-Gbagbo à Tiken Jah : « l’histoire retiendra qu’un artiste reggae a participé à une rébellion...
Gon a pré enregistré son message télévisé la veille : Voici les détails qui le trahissent

Autres articles