Actualités - Affaire corruption en Guinée

Guinée : La députée ivoirienne Mariame Traoré citée dans une affaire de corruption en Guinée, ce qu'elle a fait


Publié le 23 Août 2019 à 21:46
Source: Autres Source
1264

Autres Source

Mariame Traoré et corruption football guinéen. Les deux combinaisons semblent surréalistes, pourtant, les faits sont réels. Ce n’est pas la première fois que la députée RDR de Tengrela, proche du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et du Président Alassane Ouattara est citée dans une affaire de corruption.

La Commission d’éthique réunie en session extraordinaire, en chambre de jugement, à l’effet de statuer en premier ressort sur le rapport de fin d’enquête de la chambre d’instruction de la « chambre d’instruction » a transmis à elle, le mercredi 14 août 2019, sur la dénonciation de « corruption déclarée par libre aveu » par Mr Paul Joseph Put, ex-sélectionneur de l’équipe nationale A, de football de Guinée, contre « un membre du comité exécutif de la Feguifoot qui percevrait 10% de son salaire ».

Et affaire dont la commission d’éthique s’est autosaisie, face à l’absence de pro-activité des uns et le désarroi des autres, notamment, le grand public se trouvant en République de Guinée.

Les faits : Alors que le coach Paul François Joseph Put était sous contrat avec la fédération kenyane de football, le premier vice-président de la Fédération guinéenne de football, Monsieur Amadou Diaby s’était rendu à Nairobi au mois de février 2018, où il a rencontré Monsieur Paul Put et lui a tenu une promesse de contrat de travail comme entraîneur de l’Equipe nationale de Guinée.

Mariame Traoré et corruption football guinéen

Rassuré par cet engagement du vice-président de la Fédération de football, Monsieur Paul Put démissionna le 19 février 2018 de son poste d’entraîneur du Kenya pour signer le 15 mars 2018 avec la Fédération guinéenne de football un « contrat de travail d’entraîneur » de l’Equipe nationale A de football, d’une durée de trois ans, avec un salaire mensuel de 30 000 euros et sans obligation de résultats.

Le courrier de la Feguifoot qui met en cause Mariame Traoré

Un accord verbal et secret est conclu entre le premier vice-président Amadou Diaby, Paul Put et les agents de ce dernier ; réunis au sein de la « Société Africa sports management » dont les termes prévoient le paiement de 3000 euros à Monsieur Diaby et 2000 euros à « Africa sports management » sur le salaire de Paul Put.

Ainsi, pour faciliter les opérations bancaires et fiscales « Africa sports management » (dont les principaux actionnaires sont Abraham Sidibé, Aboubacar Demba Dembélé dit Bouba et la député ivoirienne Mariame Traoré) est chargée de faire une facture globale incluant la commission de Amadou Diaby, pour lui remettre, directement et en espèces.

Source : Fédération guinéenne de football




Laisser un commentaire

Côte-d’Ivoire: Ouattara part encore rencontrer Macron à l’Élysée, présidentielle de 2020 et...
Abi-Daman: « Coulibaly-Kuibiert, un peu trop bavard dans le débat politique donne raison à Soro »
« Si Adjoumani est aujourd’hui ce qu’il est sur le plan politique et social, c’est grâce à Bedié »
Terrorisme: Nathalie Yamb interpelle Salif Keita sur le cas Ouattara, Il faut être cohérent dans la vie
Côte d'Ivoire: Soro rejette la CEI partisane de Ouattara devant l’ONU

Autres articles

Top articles