Actualités - Présidentielle 2020

Le ministre Joël N’guessan s'en prend violamment aux évêques catholiques "la sagesse n’habite plus nos guides religieux"


Publié le 23 Janvier 2020 à 12:34
Source: lecourrierquotidien.com
25114

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le ministre Joël N’guessan, cadre du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), n’est pas du tout content de la sortie des évêques de Côte d’Ivoire relative à la situation socio-politique.

Réunis du 13 au 19 janvier 2020 au centre Notre Dame du Rosaire de Lataha dans l’Archidiocèse de Korhogo, les évêques de Côte d’Ivoire ont au terme de leur 114ème Assemblée plénière adressé un message aux Ivoiriens pour des élections apaisées en 2020. Dans ce message, ils énumèrent quatre (04) conditions pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire.

A LIRE AUSSI: Le procureur Richard Adou plus futé, voici comment il est débarrasse de l'affaire Guillaume Soro à la Cour de Cassation

Aux nombres des conditions, la mise en place d’une Commission électorale indépendante (Cei) consensuelle, la libération des prisonniers politiques et d’opinion, le retour des exilés. Cette posture des évêques de Côte d’Ivoire ne semble pas être du goût du ministre Joël N’guessan qui n’a pas tardé à réagir. Sans ambages, ce cadre du Rhdp, s’en prend aux religieux et les invite à s’assagir.

« J’ai lu avec étonnement le discours de la conférence épiscopale catholique. Je constate que le Cheick Boikari a pris le contre-pied des propos des évêques catholiques. Ce que je constate en ma qualité de fidèle Chrétien évangélique que de plus en plus la sagesse n’habite plus nos guides religieux. Ils s’imposent dans le terrain politique et font des déclarations qui mettent à mal la cohésion sociale et l’entente entre nos différentes religions. Il est temps que de manière sages ils apprennent à garder le silence et se mettent tous à genoux pour prier afin que la Côte d’Ivoire ne vive plus ses tristes événements de 2010 et 2011 où des pseudos hommes de Dieu ont semé la division entre les ivoiriens. Nous connaissons tous le résultat; plus 3000 morts. Que l’on soit catholique, musulmans ou évangélique.», a dit Joël N’guessan, indiquant que l’heure n’est plus à la parole vaine et inféconde, mais à la prière.

« L’heure est à la prière pour consolider et raffermir les liens entre les ivoiriens et tous ceux qui vivent sur la terre de côte d’ivoire. Il est temps que l’esprit de fraternité spirituelle prévale et non les prises de position politique qui se camouflent dans des déclarations d’homme religieux aux appartenances politiques non avouées officiellement.», a martelé l’ex-porte-parole du Rhdp




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : « Si l’orgueil de ses partisans n’avait pas pris le dessus, mon grand frère chéri...
Démission de Duncan soupçonné de collusion avec Amon Tanoh et Chris Yapi (Côte d’Ivoire)
Ouattara nomme Patrick Achi PM en remplacement d'Amadou Gon
Côte d’Ivoire : Qui a barré le nom de Duncan dans le communiqué nécrologique de Gon ?
Politique-Santé-Le président du Sénat-Kouadio Ahoussou Jeannot victime d’un malaise ?

Autres articles