Actualités - Guillaume Soro

Mamadou Traoré au RHDP : Quand sous un régime on a des militaires en désertion,en exil et condamnés à faire la prison,il y a problème


Publié le 09 Mai 2020 à 12:00
Source: lecourrierquotidien.com
5841

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Chers tous,

Chers adversaires du Restaurant,je recommande que nous engagions notre adversité uniquement que sur le plan politique et même sur le plan judiciaire. Je recommande que nous nous affrontions avec des arguments politiques et juridiques. Mais de grâce, je recommande fortement que nous n’invitions pas indirectement, je dis bien indirectement, les militaires dans notre combat. Ce n’est pas une bonne chose pour nous. Aucun de nous n’en sortira gagnant.

Je m’adresse particulièrement à nos gars du Restaurant. Je leur demande de ne pas jouer avec le feu. Sans le savoir,ils sont en train de provoquer les militaires croyant s’attaquer à Guillaume Soro. Quand sous un régime on se met à arrêter des militaires, croyant atteindre Guillaume Soro, comme le fait en ce moment le pouvoir,il y problème.

Quand sous un régime on a des militaires en désertion,en exil et condamnés à faire la prison,il y a problème. Ce qui est plus grave,quand,en voulant s’attaquer à Guillaume Soro,on actionne des gens pour porter plainte contre lui et sur sa gestion de la rébellion,il y a problème. Problème car en réalité ce n’est pas Guillaume Soro qui est visé. Ceux qui sont visés,ce sont ceux qui ont été épinglés par des rapports internationaux sur des exactions commis sur des civils et sur des militaires.

Et ces derniers,ce sont des anciens chefs de guerre comme Fofie Kouakou dans le cas des morts à Korhogo par conteneur,Shérif Ousmane,Ben Laden aujourd’hui Préfet de région,Fofana Losseni et dit Loss et Morou pour ne citer que ceux là dans le cadre de la crise postelectorale. On me parlera des fameux gendarmes tués à Bouaké.

Guillaume Soro n’était pas encore à Bouaké et il ne s’était pas encore déclaré comme Secrétaire Général du MPCI.

Cette action a été menée par des militaires sous le commandement des Tuo Fozie et autres qui ont fait l’attaque de Bouaké. En aucun moment, Guillaume Soro n’a été cité comme faisant partie des personnes épinglées par ces rapports internationaux.

En actionnant des gens pour penser faire du mal à Guillaume Soro,sans le savoir peut-être,ce sont ces anciens chefs de guerre, occupant aujourd’hui de hautes fonctions dans l’armée,qu’on vise. Cela est -il fait pour les rassurer et obtenir leur fidélité et loyauté ? J’en doute. Il ne faudrait pas amener ces chefs de guerre à penser qu’après avoir tenté de neutraliser Guillaume Soro,on veut maintenant chercher à les neutraliser d’une manière indirecte.

Cela peut être dangereux pour la sécurité nationale et la paix.

Chers adversaires du Restaurant,battons nous mais mettons les militaires en dehors de notre bataille.

Ce n’est pas bon pour nous. Je suis prêt à mettre ma main au feu que si par malheur pour nous des militaires venaient à s’inviter dans notre bataille,ce ne sera pas bon pour nous. Croire qu’une transition militaire pourrait nous amener à des élections ouvertes et crédibles,ce serait être naïf. L’épisode Guei devrait nous enseigner. Croire également qu’une bataille entre soldats pro-Soro et pro-IB affaiblirait Guillaume Soro c’est se gourer. Malheureusement, sans le savoir, en actionnant des gens pour réveiller les douleurs des soldats pro-IB c’est nous conduire à l’impasse.

C’est pourquoi,je peux rassurer les uns et les autres que contrairement à ce que veux faire croire le pouvoir, Guillaume Soro n’a jamais eu l’intention de faire un coup d’État. Car si cette idée avait poussé un jour dans son esprit,il sait que même si un coup d’Etat avait eu lieu,ce n’est pas lui qui dirigerait la transition militaire. Et s’il se rêvait à penser que la transition militaire lui ferait la part belle pendant les élections qu’elle organiserait,ce serait idiot de sa part.Et Guillaume Soro n’est pas un idiot.

Car il sait que le soldat, face aux moyens de l’État, perd complètement la raison et devient fou. Les soldats putschistes devenus riches deviennent incontrôlables. Souvenons nous du général Guei. La rumeur avait dit qu’il était l’homme de main du gourou du Restaurant et qu’il serait venu pour travailler à ce qu’il soit candidat et qu’il gagne.

En tout cas,c’est la rumeur qui a circulé dans les rangs des politiques de tout bord. Au finish, qu’est ce qui s’est passé?

Je n’ai pas besoin de revenir sur cet épisode. Nous en sommes tous contemporains.

Savez vous pourquoi IB a perdu le contrôle sur les chefs de guerre pendant la rébellion? Parce que ces derniers,après le braquage des agences de la BCEAO en ex zone CNO,ont eu beaucoup d’argent et ils ne se sont plus sentis obligés de lui obéir. Ils sont devenus puissants. Savez vous pourquoi Guillaume Soro a pu les contrôler ? Parce qu’il n’a pas cherché à partager avec eux le butin de la BCEAO. Aucun de ses collaborateurs civils que nous étions ne s’est approché des militaires pour leur demander notre part.

Personne n’avait cœur,pour parler comme les ivoiriens, en ce moment pour le faire. Guillaume Soro ne s’est pas mêlé également des trafics qu’ils faisaient pour entretenir leurs troupes. Il n’a pas chercher à regarder dans leurs caisses.

Il les a laissé gérer d’une manière autonome leur zone. Les régisseurs civils dans ces zones travaillaient sous le compte de ces Chefs de guerre.

C’est fort de toute cette expérience que Guillaume Soro sait que tenter un coup d’État avec des militaires gérant la transition est une mauvaise stratégie. C’est d’ailleurs pourquoi, avant l’offensive du 19 Septembre 2002, les tuteurs des ex rebelles avaient clairement dit à IB que ce ne serait pas lui qui dirigerait la transition militaire en cas de réussite du coup d’Etat contre Laurent Gbagbo. Car l’expérience du Général Guei a largement servi. Et comme les tuteurs ne faisaient plus confiance à IB car ils doutaient de sa capacité à mener une offensive ordonnée, ils ont préféré le maintenir au Burkina Faso et confier la conduite des opérations militaires à Guillaume Soro,un civil. Ce civil qui a élaboré le plan d’attaque validé par leurs tuteurs.

C’est un civil qui avait été désigné par les tuteurs pour conduire la transition militaire. Les témoignages de certains chefs de guerre corroborent mes propos. Que ceux qui prennent les propos d’IB pendant la crise postelectorale sur Guillaume Soro comme un bréviaire déchantent. Rassurez vous, ce civil qui devrait conduire la transition,ce n’est pas Guillaume Soro. Ce n’est pas non plus le gourou du Restaurant pour les esprits tordus qui voudraient penser à cela.

C’est quelqu’un que vous connaissez mais que vous ne pouvez pas imaginer comme étant celui qui devrait diriger cette transition. Un jour sûrement, Guillaume Soro vous dévoilera le nom de ce dernier.

C’est pourquoi je demande à nos amis du Restaurant de mettre les militaires hors de notre bataille. Cela ne va pas nous arranger. Loin de moi l’idée d’effrayer qui que ce soit ou de pousser à quoi que ce soit. Je vois déjà les réactions des mendiants du Restaurant qui viendront crier ici à une incitation à la violence. Non et non. Je ne fais que donner des conseils compte tenu de notre expérience passée. Je ne fais que prévenir des dangers que nous courrons en provoquant les militaires. Mais mon objectif, c’est de faire en sorte de ne pas mêler les militaires dans notre palabre. Cela ne va pas nous arranger.

En ce moment, nous autres n’avons plus de force pour sauter des clôtures pour nous enfuir. Donc,épargnez nous d’un péril militaire. Ayant vécu avec des militaires pendant 8 ans,je suis bien placé pour vous dire que ce ne sont pas des enfants de cœur même s’ils sont silencieux. De grâce, ne les provoquons pas. Ne les melons pas à notre palabre.




Laisser un commentaire

La Lettre du Continent relate l'arrivée de Gbagbo à l'ambassade de Bruxelles : le président Gbagbo...
Guillaume Soro à propos de Ouattara : Mr Ouattara lui-même s’était engagé devant moi et d’autres...
3eme mandat de Ouattara : les députés Français s’interrogent, Macron inquiet
La prophétie de ce prophète sur Ouattara qui fait froid dans le dos : Amadou Gon Coulibaly n’est pas mort...
Selon Jeune Afrique Alassane Ouattara a fait 2 enregistrements, juste pour faire mal à Guillaume Soro

Autres articles