Actualités - Affaire Guillaume Soro

Mamadou Traoré aux Ivoiriens : « ayez foi en Soro, il n’a jamais perdu de combat qu’il a engagé »


Publié le 01 Janvier 2021 à 14:35
Source: Autres Sources
1269

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Mamadou Traoré demande aux militants Générations et Peuples Solidaires (GPS) d’avoir foi en Dieu et en Guillaume Soro.

En cette nouvelle année 2021, je voudrais demander à tous les Soroistes de tenir bon. Je voudrais également leur demander d’être constants dans leur combat auprès de notre mentor Guillaume Soro. Je sais que beaucoup d’entre eux sont gagnés par le doute. C’est tout à fait normal en ces moments de persécution contre les Soroistes.

Mais je vous demanderai d’avoir foi en Dieu et en Guillaume Soro. Il n’a jamais perdu de combat qu’il a engagé. Ça prend le temps qu’il faut mais il obtient toujours ce qu’il recherche à travers son combat. Il est un enfant béni. Il a eu la bénédiction de ses défunts parents avant que ces derniers ne rejoignent l’au-delà.

A part eux, personne d’autre ne peut le maudire. Je voudrais demander aux Soroistes de surmonter la peur qui les tenaille. La peur est un sentiment normal dans une période de dictature. Mais elle peut être vaincue quand on a foi en ce qu’on fait et quand on mène son combat avec conviction. Ce sont ces sentiments qui m’ont toujours animés au point que certains, ne comprenant pas le courage que j’ai à défendre mon mentor et à critiquer les actions du Restaurant, trouvent que je ne serais pas clair dans mes actions.

Car à ma place, beaucoup d’entre eux se terreraient et fermeraient leur bouche par couardise. Certains même vont plus loin en me soupçonnant de manger en cachette au Restaurant sans y apporter un quelconque indice.

C’est d’ailleurs pour éviter qu’on me soupçonne de flirter avec le Restaurant que j’ai évité tout contact avec mes amis et frères du Restaurant. C’est également pour éviter de leur créer des problèmes que j’évite de rendre visite à certains d’entre eux qui me coûtent cher.

Le Ministre Amadou Koné par exemple est quelqu’un qui me coûte très cher. Et je ne l’ai caché à personne. Mais pour éviter de lui créer des problèmes avec mes fréquentations et pour également éviter qu’on me soupçonne de lorgner du côté du Restaurant, depuis quelques années, avec de la peine au cœur ,j’ai évité de le fréquenter.

Il en est de même pour certains dignitaires du Restaurant avec qui, malgré notre adversité, j’ai gardé de bonnes relations fraternelles. Chers Soroistes, soyez constants dans le combat que vous menez. Soyez également endurants. C’est au bout de l’effort que se trouve la récompense. Soyez comme notre leader Guillaume Soro. Au nom de sa conviction, il a accepté de subir tout ce qu’il subi en ce moment. Sinon, il pouvait faire comme beaucoup de ceux qui fréquentent en ce moment le Restaurant

C’est à dire faire semblant de soutenir le gourou du Restaurant afin de bénéficier de sa protection et des fruits du poste qu’on occupe. Guillaume Soro est un homme digne. C’est pourquoi il n’a pas voulu manger de ce pain de l’hypocrisie. Si demain, il décidait de frapper à la porte du Restaurant en venant demander pardon au gourou du Restaurant, il serait présenté par nos amis du Restaurant comme l’homme de l’année.

On libèrerait tous ses frères et compagnons de lutte incarcérés. Mais étant un homme digne ,Guillaume Soro ne mangerait pas de ce pain de l’hypocrisie. Je fais partie de ses lieutenants qui ont épousé cette manière de faire la politique. C’est à dire, rester constant et digne quelque soient les difficultés qui se présentent à soi.

Chers Soroistes, soyez dignes et des hommes et femmes de conviction comme notre leader Guillaume Soro. Notre lutte paiera tôt ou tard .Bonne et heureuse année 2021 à tous les Soroistes du monde entier.




Laisser un commentaire

Kouadio Konan Bertin (KKB) cité dans une affaire de viol, vers une démission ou un limogeage du ministre ?
Guinée : Voici ceux qui gèrent le pays après la chute d'Alpha Condé, toute la liste
Interview à Jeune Afrique : les faits et propos qui rattrapent Alassane Ouattara
Présidentielle 2025 : Téné Birahima, RHDP, Soro, Bédié, Gbagbo...le président Ouattara dit ses vérités
Blé Goudé, Eric Kahé et Boni-Claverie refusent de rejoindre le futur parti de Gbagbo (Ivoir’Hebdo)

Autres articles


Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9424