Actualités - 3e mandat de Ouattara

Marche contre le 3ème mandat de Ouattara : Scènes de guerre à Bonoua et à Divo, comment les villes résistent, encore des blessés graves


Publié le 24 Août 2020 à 14:53
Source: Autre Presse
1648

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

La Côte d’Ivoire est en ébullition depuis le 06 août dernier, date à laquelle le président de la République, Alassane Ouattara a annoncé publiquement prendre part au scrutin présidentiel du 31 octobre prochain.

La candidature du président Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre 2020, les marches contre cette candidature et les violences qui en découlent, sont entre autres, les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 24 août 2020.

La Côte d’Ivoire est en ébullition depuis le 06 août dernier, date à laquelle le président de la République, Alassane Ouattara a annoncé publiquement prendre part au scrutin présidentiel du 31 octobre prochain. Alors que des vagues de protestations se font sentir sur toute l’ensemble du territoire ivoirien, le candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) semble déterminé plus que jamais à ne pas faire marche-arrière.

Il a de nouveau réitéré cet engagement samedi au stade Félix Houphouët Boigny face à ses militants chauffés à bloc. Il va jusqu’à qualifier les opposants de ‘’peureux’’ et prétend que ces derniers entrevoient déstabiliser les pays. « Ceux qui voudront s’aventurer dans la violence auront de mes nouvelles…», a menacé Alassane Ouattara. Qui a été investi pour briguer un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l’opposition.

Le président Ouattara jure que sa candidature est légale en vertu de la Constitution dont il est le législateur. Ouattara de rappeler que cette Constitution, il l’a faite pour la Côte d’Ivoire, pour les Ivoiriens. « Donc quiconque que moi connaît mieux cette Constitution ? Personne ! Alors, qu’ils arrêtent d’intoxiquer les Ivoiriens. On n’a pas besoin de casser, brûler, instrumentaliser les enfants et les jeunes pour nos convictions personnelles.», souligne le Président Alassane Ouattara.

Mais pour l’opposition, cette candidature n’est pas conforme aux textes de la Constitution adoptée en 2016. Depuis l’annonce de sa candidature, des vagues de violences ont été signalées sur toute l’étendue du territoire national. Vendredi des affrontements aux allures intercommunautaires ont éclaté dans plusieurs localités.

Notamment, à Bonoua, localité située à une cinquantaine de kilomètre d’Abidjan et réputée fief de l’ex-Première Dame, Simone Ehivet Gbagbo. Le même scénario a été également observé également à Divo, localité située au centre ouest de la Côte d’Ivoire. Plusieurs domiciles ont été incendiés et des commerces pillés. On dénombre à ce jour plus de cinq (05) morts et des dizaines de blessés depuis le début des manifestations en Côte d’Ivoire.

Selon le Quotidien d’Abidjan, à Divo, la marche des femmes de l’opposition a été attaquée par des individus armés de machettes, de couteaux et haches. Ces hommes selon le confrère ont brûlé des maquis et des véhicules appartenant à des particuliers et ont extrait des personnes de leurs maisons pour être tabassé à coups de gourdins.

« Marche contre la 3ème candidature : Scènes de guerre à Bonoua et à Divo, encore des blessés graves, des maisons et pharmacies détruites. », barre à sa Une le confrère Le Quotidien d’Abidjan. Dans la même veine, le confrère Le Temps titre ceci : « Marche contre le 3ème mandat de Ouattara : Au cœur du braisier de Bonoua, comment la ville résiste, des communautés font des aveux. ».




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : Gbagbo saisit la justice pour divorcer Simone, ce qui a tout gâté
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo demande officiellement le divorce à Simone devant le tribunal du pouvoir...
Sueurs froides sur le VGE : la Police manque de peu de détourner le cortège de Laurent Gbagbo
Après le retour de Gbagbo à Abidjan, mystère sur le cas Blé Goudé
Au soir du jour de son arrivée : Des proches de Laurent Gbagbo sont arrêtés, voici leur nom

Autres articles