Actualités - Présidentielle 2020

Politique : Après sa nomination au poste de secrétaire général de l'UDPCI, Jean Blé Guirao réagit qui enterre les espoirs du RHDP


Publié le 02 Août 2020 à 10:11
Source: lecourrierquotidien.com
2077

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Chers tous,

Ce samedi 1er Août 2020, date anniversaire du 18eme anniversaire de l’assassinat du Dr BALLA KEITA,1er Secrétaire Général de l’UDPCI assassiné à Ouagadoudou au Burkina Faso le 1er Août 2002 dans des conditions lugubres non encore élucidées, c’est avec une grande émotion que nous avons reçu l’information de notre nomination au poste de Secrétaire Général, Secrétaire Permanent du Conseil d’Honneur et de l’Ordre de l’UDPCI.

Mes premiers mots de remerciements, en ces instants, vont tout naturellement à l’endroit du 1er responsable du Parti arc en ciel, Dr ABDALLAH ALBERT TOIKEUSSE MABRI, Président de l’UDPCI pour cette grande marque de confiance renouvelée.

Après notre mandat à la tête de la jeunesse de l’UDPCI de Septembre 2002 à Avril 2007, le Président MABRI qui entre temps avait pris les commandes du Parti en 2005 nous a fait l’honneur de nous nommer 3eme Secrétaire Général Adjoint en charge de l’Organisation et de la Mobilisation dans le Secrétariat Général dirigé par le Professeur ALASSANE SALIF N’DIAYE, paix à son âme.

Ensuite au sortir du Congrès Ordinaire du Parti en décembre 2013, il m’a encore fait l’immense honneur de me nommer Vice-Président du Parti.

Et en ce jour du 1er Août 2020 il me nomme Secrétaire Général du Parti arc en ciel, me propulsant ainsi au niveau d’un record jamais encore atteint par mes compagnons de lutte dans aucun parti politique de notre Pays où pourtant on chante à longueur de journée le concept de promotion de la jeunesse.

C’est l’homme qui fait l’homme.

Je voudrais témoigner au Président du Parti toute ma reconnaissance, toute mon admiration et tout mon engagement à relever, comme nous l’avons fait chaque fois, avec l’aide de Dieu Tout Puissant, cet autre défi, cet autre challenge et atteindre les objectifs qui nous seront assignés.

Je voudrais associer à ces chaleureux remerciements, toute la haute Direction de l’UDPCI, les cadres, les Elus, les responsables des Structures Spécialisées, les Secrétaires Régionaux, les Coordonnateurs et l’ensemble des militants du parti arc en ciel, au pays comme à l’extérieur, les membres de mes différents cabinets Politiques, compagnons de lutte avec qui, sous le soleil, sous la pluie, en marchant ou en rampant, de nuit comme de jour, nous avions fait chemin ensemble de 2002 à ce jour pour ce parti et ses idéaux.

Nombreux d’entre eux sont tombés sur le long chemin de ce combat, hélas rappelés très tôt à Dieu.

En ce 1er Août 2020, au moment où je prends les rennes du Secrétariat Général de notre Parti, je voudrais avoir une pensée pieuse pour eux tous et prier Dieu qu’il leur accorde son paradis et le repos éternel.

J’ai une grosse pensée pour le Général ROBERT GUEI Président fondateur du Parti, pour Dr BALLA KEITA 1er SG, pour le Professeur Alassane Salif N’Diaye 2eme SG du Parti, pour la camarade SGA KEHI ROSA, pour les membres de mon 1er Bureau Exécutif National au niveau de la Jeunesse du Parti, DIOMANDE SOUALIHO, GONDO PIERRE, SANOU HUBERTINE, COULIBALY SOULEYMANE, GONDO SIMONE, GONDO OCTAVE, GUE GONO SYVAIN. Je ne pourrai pas tous les citer. Mais c’est pour eux, en leurs noms, en leurs mémoires que nous ne devons jamais trahir cette lutte pour le repos de leurs âmes.

Au moment où nous prenons le Secrétariat Général de l’UDPCI je voudrais avec vous tous, autour du Président ATM, réaffirmer cet engagement de fidélité, de loyauté et d’engagement autour des idéaux de notre Parti afin de pérenniser l’œuvre de tous ces devanciers, très tôt arrachés à notre affection militante et atteindre les objectifs du Parti qui restent et demeurent la conquête du Pouvoir d’Etat par les urnes et gérer ce pays autrement.

C’est pour cela que je voudrais lancer un appel à tous les camarades de ma Génération qui depuis 1990 à ce jour, ont été dans le combat syndical d’abord et politique ensuite, UDPCI ou non à l’instant, de se lever et de nous rejoindre dans ce combat pour une nouvelle Côte d’Ivoire où il y a moins d’arrogance politique, plus d’humilité et de respect dans les relations humaines entre acteurs politiques, une Côte d’Ivoire où l’adversaire politique n’est pas un ennemi à humilier par tous les moyens ou à abattre, une Côte d’Ivoire de raison où les valeurs cardinales de loyauté, de fidélité et de constance ont un sens véritable.

Je lance enfin un appel à vous tous, militants ou sympathisants de l’UDPCI, actifs ou déçus quel qu’en soit la raison, l’heure est au réveil, à la remobilisation et au réengagement.

Vaut mieux peser hier 1% et rester digne en travaillant la tête haute pour compter demain sans pesanteur aucune que peser plus de 50% dans un esprit tourmenté à jamais du fait de comportements ignobles à géométrie variable.

La lutte est engagée. Elle devient intéressante. Pourquoi ne pas y croire 

JEAN BLE GUIRAO DEBADEA




Laisser un commentaire

Manifestations en Côte d’Ivoire: Des véhicules de la sotra «saccagés », un autobus incendié
Côte-d’Ivoire: Le commissaire de police de Bonoua reçoit la visite de la hiérarchie sur son lit...
Bléou Martin : « au regard du droit, Monsieur Alassane Ouattara n’est pas éligible à l’élection...
Côte d’Ivoire : Soro invite « les forces armées à se démarquer des milices criminelles »
3eme mandat de Ouattara, Tiken Yah se prononce enfin : Nous allons empêcher cela

Autres articles