Actualités - Politique Nationale

Rapprochement PDCI - RHDP : Voici le candidat que Ouattara pourrait proposer à Bédié en 2025


Publié le 06 Juin 2021 à 09:16
Source: Autres Sources
2451

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Dans moins de deux semaines à compter de ce 05 Juin, l'ex président Ivoirien, Laurent Gbagbo en exil politico-judiciaire depuis 10 ans, devrait rentrer dans son pays. Pour le régime en place à Abidjan, ce retour de l'ancien chef d’état ne devrait pas se faire sans conséquence.

Non seulement du fait de sa popularité incontestable, renforcée par sa victoire arrachée à la Cour Pénale Internationale (CPI) au bout de près de 10 ans d’une interminable procédure judiciaire, mais surtout en raison de l'apport qu’il pourrait constituer sur le terrain en cas de réveil du front anti-Ouattara. Les enjeux sont réels.

L’opposition avec le retour de ses principaux leaders, s’il faut y ajouter les éventuelles arrivées de Guillaume Soro et Charles Blé Goudé, est en train de se consolider dangereusement face à un pouvoir en situation de vacillement en termes de popularité. À moins de vouloir laisser le destin livrer son verdict, il faut y réagir efficacement. Et c’est justement ce à quoi semble s’être résolu Alassane Ouattara.

Son principal défi de l'heure, ramener le PDCI d'Henri Konan Bédié au sein du parti unifié. Face à l’échec des tentatives pour faire infléchir la position du camp Soro, le chef de l’état Ivoirien sait que la situation urge. La plus grosse erreur serait de laisser les choses se faire entre les partis d’opposition. Pendant 7 ans, de 2011 à 2018, le PDCI a été d'un appui inestimable dans la gestion du pouvoir par le RDR.

Plus de deux ans après la rupture, les résultats sont là, irrémédiables. La majorité de laquelle se prévalait l'actuel chef d’état s'est visiblement évaporé…pis, la base électorale du RDR dans le nord du pays a été littéralement fragilisée par le départ de Guillaume Soro. Il faut sauver les meubles.


Et voilà reparti l’opération de charme à l'endroit du PDCI. La visite du premier ministre, Patrick Achi à Daoukro ce 04 Juin, qui fait suite au discours de Ouattara le 29 Avril pourrait être le signe visible d’une accélération de ce processus de réunification tant souhaité par le numéro 1 Ivoirien.

En ligne de mire de cette agitation politique du clan Ouattara la présidentielle de 2025.


Cette fois, le dirigeant Ivoirien pourrait se faire plus convaincant envers son ‘’aîné’’ qui avait toujours réclamé une alternance au sein du RHDP au profit de son parti. Patrick Achi, ancien cadre du PDCI-RDA trône à la tête de la primature. Il tient alors le profil parfait pour succéder à Ouattara. Rien que cet argument devrait suffire à rassurer Bédié dans l’optique d’une alliance politique. Patrick Achi, candidat du RDR-PDCI en 2025 ?

La formule pourrait-t-elle séduire Bédié ? Il faudrait sans doute mettre d’autres arguments dans la balance.

Raoul Mobio 




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : Gbagbo saisit la justice pour divorcer Simone, ce qui a tout gâté
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo demande officiellement le divorce à Simone devant le tribunal du pouvoir...
Sueurs froides sur le VGE : la Police manque de peu de détourner le cortège de Laurent Gbagbo
Après le retour de Gbagbo à Abidjan, mystère sur le cas Blé Goudé
Au soir du jour de son arrivée : Des proches de Laurent Gbagbo sont arrêtés, voici leur nom

Autres articles