Actualités - Présidentielle 2020

Recalé, Amon Tanoh dénonce lui aussi « le peu de crédibilité du conseil constitutionnel » en Côte-d’Ivoire


Publié le 16 Septembre 2020 à 12:07
Source: Autre Presse
859

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

L’ancien ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, a affirmé mardi à Abidjan qu’il prenait “acte’’ du rejet par le conseil constitutionnel de sa candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre, “qui confirme’’, selon lui, “le peu de crédibilité’’ de la juridiction.

“Je prends acte de cette décision qui confirme le peu de crédibilité du conseil constitutionnel ainsi que de la Commission électorale indépendante (CEI) comme j’ai eu à le dire à plusieurs occasions’’, a déclaré M. Amon Tanoh, lors d’un point de presse.

Au cours d’une audience, retransmise lundi soir en direct à la télévision nationale (RTI 1), le président du Conseil constitutionnel, Mamadou Koné, a rendu publique la liste définitive des candidats au scrutin.

Le Conseil a annoncé la validation de la candidature contestée du chef de l’Etat sortant Alassane Ouattara. Il a en revanche rejeté 40 dossiers de candidature sur les 44 réceptionnés, dont celui de l’ex-ministre des Affaires étrangères, pour défaut de parrainages.

“Ma candidature a été rejetée au motif que j’ai recueilli 1% de parrainages dans 13 régions uniquement sur les 17 requises au minimum’’, a rappelé M. Amon Tanoh, qui assure avoir “déposé une liste de 22 régions dans lesquelles (il a) obtenu plus de 1%, voire même 2% dans certains régions, comme l’atteste les documents (que lui) a remis la CEI’’

Alors, M. Amon Tanoh “(s)’étonne que le conseil constitutionnel n’ait reçu que 13 régions au lieu des 22’’ qu’il dit avoir “déposé auprès de la CEI’’.

Il ajoute n’avoir “pas été saisi par l’une ou l’autre de ces deux institutions pour compléter (son) dossier, conformément à la procédure arrêtée’’.




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : La mairie de Yopougon refuse la place Ficgayo à l’opposition, le meeting délocalisé...
Après Guillaume Soro, la Cour africaine demander à Ouattara la suspension de la condamnation de Laurent...
Mahamadou Issoufou détruit les chances de Ouattara devant l’ONU : « je ne serai pas candidat pour un...
Libération partielle des prisonniers: Affoussy Bamba dénonce un chantage de Ouattara sur Soro
Ouattara nomme l’épouse du président de la CEI, Présidente de Chambre à la Cour d’appel d’Abidjan

Autres articles