Actualités - Politique Nationale

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une affaire de 2.1 milliards FCFA au menu, selon Ivoir’Hebdo


Publié le 27 Juillet 2021 à 13:15
Source: Autres Sources
4866

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le journal d’investigation Ivoir’Hebdo a fait une grosse révélation, dans sa parution de ce mardi 27 juillet 2021, relativement à la rencontre entre le Président Alassane Ouattara et l’ex-chef de l’Etat, fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) Laurent Gbagbo, récemment revenu en Côte d’Ivoire, après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI).

A en croire le journal d’investigation qui barre sa grande « une » par cette révélation, une affaire de 2.101 milliards de francs CFA sera au menu de la rencontre, entre les deux hautes personnalités au palais de la présidence de la République, au Plateau.

« Sauf changement, l’ex-Président Laurent Gbagbo et son successeur, le Président Alassane Ouattara devraient se rencontrer au palais de la Présidence, au Plateau, ce mardi 27 juillet 2021. Des retrouvailles historiques entre adversaires politiques, présentés par certains comme des ennemis politiques, qui ne s’étaient plus vus, du moins en face à face, depuis le 26 novembre 2010, soit il y a environ onze ans », écrit le journal.

« Au menu de la rencontre, plusieurs sujets, dont les indemnités de Laurent Gbagbo estimées à plus de 2.101 milliards de francs CFA », révèle le journal, qui explique comment ce montant a été obtenu et de quelle manière la Présidence conteste le chiffre, sans nier la nécessité de payer ses rentes viagères à Laurent Gbagbo. Ivoir’Hebdo précise que la présidence a fait ses propres calculs et compte miser sur ses propres chiffres livrés en détails.


Lors du conseil des ministres du mercredi 21 juillet dernier, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly a annoncé une rencontre entre le Président Alassane Ouattara et son rival de la présidentielle de 2010, à la surprise générale et alors que le directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Adama Bictogo avait souligné, quelques jours plus tôt, qu’il n’y avait pas nécessité de dialogue.

« Nous n'avons pas besoin de dialogue national. Les institutions fonctionnent. Nous ne sommes pas un pays en crise. Nous n'accepterons pas qu'on nous impose un nouvel ordre politique. On n'a pas de leçon à recevoir en termes de nouvel ordre politique au plan démocratique », avait affirmé Adama Bictogo

De son côté, Pascal Affi N’Guessan, président légal du FPI, contesté par les Gbagbo ou rien (GOR) a salué l’initiative. « C’est un moment que tous les Ivoiriens attendaient pour marquer la fin de la belligérance, et je dirai de la consolidation du processus de la réconciliation nationale. D’aucuns ont toujours dit qu’il manquait un maillon à la réconciliation nationale à travers l’absence du président Laurent Gbagbo due à sa détention à la CPI.

Aujourd’hui il est rentré. Non seulement il est rentré et cela soulage tous ses partisans, mais il accepte de poser un acte très fort, un acte historique en se déplaçant pour aller rencontrer celui qui l’a remplacé à la tête de l’Etat dans les conditions douloureuses que nous connaissons tous », a-t-il déclaré.

Selon Ivoir’Hebdo, après cette rencontre entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, une rencontre entre les trois grands, dont Henri Konan Bédié ; est aussi prévue.




Laisser un commentaire

Kouadio Konan Bertin (KKB) cité dans une affaire de viol, vers une démission ou un limogeage du ministre ?
Guinée : Voici ceux qui gèrent le pays après la chute d'Alpha Condé, toute la liste
Interview à Jeune Afrique : les faits et propos qui rattrapent Alassane Ouattara
Présidentielle 2025 : Téné Birahima, RHDP, Soro, Bédié, Gbagbo...le président Ouattara dit ses vérités
Blé Goudé, Eric Kahé et Boni-Claverie refusent de rejoindre le futur parti de Gbagbo (Ivoir’Hebdo)

Autres articles


Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9422