Actualités - Revue de Presse

Selon Jeune Afrique, Ouattara ne souhaiterait pas le retour de Laurent Gbagbo pour l'instant


Publié le 03 Août 2020 à 13:16
Source: lecourrierquotidien.com
1292

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Retour de Gbagbo : Voici pourquoi le régime tremble, ce qui a contraint Ouattara à choisir Hamed Bakayoko, des confidences sur la disparition du nom de Gbagbo de la liste électorale

Laurent Gbagbo pourrait ne pas prendre part à la présidentielle d'octobre 2020

Le retour de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, la nomination du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko au poste de premier ministre en remplacement d’Amadou Gon Coulibaly, la disparition du nom de Laurent Gbagbo sur la liste électorale, sont entre autres, les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 03 août 2020.

Acquitté le 15 janvier 2019 et maintenu en liberté conditionnelle en Belgique, en vertu d’une décision de la Cpi, rendue le 1er février 2019, l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé peuvent à présent voyager presque librement et se rendre dans les 123 Etats membres de la Cour pénale internationale (Cpi) y compris la Côte d’Ivoire. Un retour qui devra se faire avec l’accord du président de la République, Alassane Ouattara.

Au lendemain de l’allègement des conditions, Laurent Gbagbo a adressé une requête au greffe de la Cpi disant vouloir se rendre en Côte d’Ivoire. Depuis plus de deux (02) mois donc, la réponse du Président Alassane se fait attendre.

Pour le confrère le Quotidien d’Abidjan, qui cite Jeune Afrique, le président de la République, Alassane Ouattara est toujours réticent à voir Laurent Gbagbo rentrer à Abidjan avant l’élection présidentielle prévue le 31 octobre 2020, au moins, pas avant la fin de la procédure devant la Cour pénale internationale (Cpi) ; bien que son Premier ministre défunt Amadou Gon Coulibaly l’avait encouragé à favoriser ce retour.

Le Quotidien d’Abidjan, croit savoir que le retour de Laurent Gbagbo pourrait rebattre les cartes, mais aussi compromettre dangereusement les chances du Rhdp à la présidentielle d’octobre 2020. « Retour de Gbagbo, pourquoi le régime tremble, ce qui fait peur au Rhdp, révélations sur les manœuvres honteuses du pouvoir. », barre à sa Une le Quotidien d’Abidjan.

Téléchargez gratuitement et installez l’Application du lecourrierquotidien.com 
en cliquant ici: 
lecourrierquotidien.apk

Autre fait marquant de l’actualité de ce jour, c’est la nomination du ministre d’Etat, Hamed Bakayoko au poste de premier ministre. Pour le Quotidien d’Abidjan, la nomination d’Hamed Bakayoko, vise à calmer ses ardeurs dans la quête du pouvoir d’Etat. ‘’Cette nomination le met hors course pour la présidentielle, au cas où Ouattara ne se représenterait pas.’’ . « Nomination à la Primature, Ce qui a contraint Ouattara à choisir Hamed bakayoko. », titre le Quotidien d’Abidjan.

L’actualité, c’est aussi la disparition du nom de Gbagbo de la liste électorale. Une disparition qui selon le confrère L’inter serait due, au fait que Laurent Gbagbo serait privé de droits civiques. Car condamné par la justice ivoirienne à vingt (20) ans de prison pour affaire ‘’braquage de la Bceao.’’




Laisser un commentaire

Coup de tonnerre/ Pour la première fois Ouattara envisage de reporter l'élection présidentielle...
Soro Guillaume appelle aux sanctions ciblées de l'ONU et de l'UE contre le régime ivoirien
Politique/ Rapports tendus avec la communauté internationale: ce que risque le régime Ouattara
Présidentielle 2020 : tout se complique pour Kouadio Konan Bertin dit KKB
Nul ne saura jamais exactement la cause de la haine que nourrit Hamed Bakayoko contre la famille Gon...

Autres articles