Actualités - Présidentielle 2020

Serge Bilé : « Quand un Président viole la Constitution et choisit ses adversaires, il est évident qu’il ne respectera pas le résultat des urnes »


Publié le 15 Septembre 2020 à 13:42
Source: Autre Presse
957

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Serge Bilé, le journaliste-écrivain franco-ivoirien s’est prononcé suite à l’invalidation de la candidature de certains politiques ivoiriens et la validation de la candidature du Président sortant, Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat. Pour lui, quand un Président viole la Constitution de son pays, c’est qu’il se dispose à ne pas respecter les résultats du scrutin.

Quand un président de la République viole la Constitution d’un pays, manque à sa parole et choisit lui-même ses adversaires, il est évident qu’il ne respectera pas le résultat des urnes. Et si en plus d’être un tricheur, c’est un menteur qui dit, les jours pairs, que son prédécesseur est un citoyen comme les autres, et les jours impairs, que ce même prédécesseur a un statut particulier en tant que membre de droit du Conseil constitutionnel, c’est que ce Président est tombé bien bas.

Je dois à la vérité de reconnaître que cet homme est dorénavant le plus grand diviseur commun et, qu’après avoir troqué l’ivoirité pour un autre concept d’exclusion qu’est le rattrapage ethnique

Je ne regrette pas d’avoir, il y a dix ans, au nom de mes principes, combattu celles et ceux qui lui déniaient le droit d’être candidat en arguant de sa nationalité « douteuse », mais je dois à la vérité de reconnaître que cet homme est dorénavant le plus grand diviseur commun et, qu’après avoir troqué l’Ivoirité pour un autre concept d’exclusion qu’est le Rattrapage ethnique, il met aujourd’hui ce pays en grand danger.




Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : La mairie de Yopougon refuse la place Ficgayo à l’opposition, le meeting délocalisé...
Après Guillaume Soro, la Cour africaine demander à Ouattara la suspension de la condamnation de Laurent...
Mahamadou Issoufou détruit les chances de Ouattara devant l’ONU : « je ne serai pas candidat pour un...
Libération partielle des prisonniers: Affoussy Bamba dénonce un chantage de Ouattara sur Soro
Ouattara nomme l’épouse du président de la CEI, Présidente de Chambre à la Cour d’appel d’Abidjan

Autres articles