Actualités - Présidentielle 2020

Serge Bilé fait un recadrage : « Je n'ai pas d'amis dans le milieu politique ivoirien »


Publié le 01 Novembre 2020 à 17:07
Source: Autre Presse
671

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Si je devais paraphraser petitement le grand Charles, je demanderais en levant les bras en l’air : « Croit-on qu’à soixante ans, je vais commencer une carrière d’homme politique ? » La réponse est clairement NON.

Je n’en n’ai ni le talent ni l’esprit. Je ne sais pas faire de compromis et j’aime travailler seul. Donc il n’y a pas d’agenda caché chez moi. Ça fait 35 ans déjà, depuis mon premier accrochage avec le ministre Balla Keita quand j’étais étudiant, que je me mêle des affaires africaines sous tous les régimes, parce que j’adore ce continent et que ça m’exaspère qu’il se perde encore dans les mêmes choses, les mêmes dénis démocratiques, depuis des décennies. En 2010, lorsque 3 

 journalistes journalistes ivoiriens du « Nouveau Courrier », Stéphane Guédé, Théophile Kouamouo, et Saint Claver Oula, avaient  été emprisonnés sous la présidence de Laurent Gbagbo, venant de la Martinique, j’étais allé au tribunal à Abidjan pour les soutenir et pour dire que ce procès était « scandaleux et inacceptable ».

Les traces sont là, à l’image de cette Une. Je ne parle même pas de mes prises de position, avant et après cette affaire. Donc ce n’est pas de maintenant que je participe au débat et au combat pour les libertés. Celles et ceux qui pensent que je vise un poste ont tapé poteau. Je n’ai rien à faire d’un titre de ministre ou de je ne sais quel hochet qu’on accrocherait à ma veste.

Je n’ai d’ailleurs pas d’amis dans le milieu politique mais des connaissances qui savent à quoi s’en tenir avec moi, même si elles m’ont remis un Prix littéraire, même si elles ont participé à la réalisation d’un de mes ouvrages, même si elles ont financé ma grande opération qu’à constituer la venue des Boni de Guyane à Abidjan. Bref, je n’ai pas d’ambitions politiques, au grand dam de quelques proches qui me titillent de temps en temps.

En revanche, je le dis à nouveau ici, je nourris depuis ma tendre enfance un formidable amour, qui me prend jusqu’aux tripes, pour ce continent qui m’a vu naître et qui mérite mille fois mieux que l’image qu’il donne aujourd’hui de lui-même et de ses enfants...




Laisser un commentaire

Mésentente au Rhdp dans le Moronou : Après les graves accusations du délégué d’Arrah, Assoumou...
Condamnation de Gbagbo en Côte d’ivoire : Ouattara va passer l’éponge
Côte d’Ivoire/Or donc Soro avait préparé son exil depuis longtemps: Les révélations de Mamadou...
Affaire passeport de Gbagbo : Ouattara a encore trompé tout le monde, ce sera un « un passeport ordinaire...
Soro revient à la charge depuis l’exil : « Comme si l’on n’avait pas vu le viol de la constitution ni...

Autres articles