Actualités - Présidentielle 2020

Signature de réconciliation Bédié et Gbagbo : voici pourquoi Soro n’a pas participé


Publié le 02 Mai 2020 à 17:39
Source: lecourrierquotidien.com
8048

Autres Sources

Mamadou Traoré explique l’absence de Guillaume Soro du GPS à la signature du projet de réconciliation entre le PDCI de Bédié et le FPI de Gbagbo.

J’ai eu un sourire en coin lorsque j’ai vu certains mendiants du Restaurant, toujours les mêmes, sauter de joie du fait de constater que le GPS de Guillaume Soro n’ait pas participé à signature d’un accord pour la réconciliation nationale avec le PDCI et le FPI. Pour eux,cela voudrait dire que Guillaume Soro et son mouvement ne constituent pas des alliés fiables pour ces derniers.

Je voudrais, comme à mes habitudes, donner des explications à ces mendiants du Restaurant qui ne comprennent qu’un seul langage. Celui de leurs ventres. Ils n’ont aucune capacité d’analyse. Il faudrait que ces gueux du Restaurant sachent que le concept de la réconciliation nationale entre les ivoiriens a été promu en premier lieu par Guillaume Soro.

Certains ont même pensé qu’il n’était pas sincère en promouvant ce concept et que cela avait un objectif purement électoraliste. Ils se sont même moqués de lui. Aujourd’hui, nous sommes heureux de constater que tous les partis politiques s’engouffrent dans ce concept. Nous sommes heureux que le PDCI et le FPI nous rejoignent sur cet objectif pour la Côte d’Ivoire.

Rappelons nous que le PDCI a été à la base de la création du concept politique de l’ivoirité. Concept repris par le FPI. Concept combattu par Guillaume Soro à travers la rébellion qu’il a menée. Si aujourd’hui, ces deux partis politiques, qui ont contribué à fragiliser le ciment social, décident de signer un accord pour dorénavant chanter la réconciliation entre les ivoiriens, je dirai bravo ! Bravo à eux et bravo à Guillaume Soro qui a impulsé cette marche. Et honte à ces mendiants du Restaurant qui font encore passer dans l’esprit des ivoiriens, surtout du Nord, que si l’un de ces partis venait à prendre le pouvoir ce serait l’enfer pour ces populations du Nord.

Ce disque est maintenant rayé. Nous connaissons aujourd’hui ceux qui sont réellement les ennemis du Nord. Ce sont leurs propres fils au pouvoir qui ont décidé d’avoir pour ennemis leurs propres frères du Nord devenus opposants. Hier,ils nous ont manipulés et chauffés à blanc avec ces slogans relatifs à la traque des gens du Nord pour nous mobiliser autour d’eux. Aujourd’hui, à plus de 40 et 50 ans ,personne ne pourra plus nous faire avaler ces pilules. Je reconnais qu’il y a encore des ivoiritaires indécrottables au PDCI et au FPI. Mais ces ivoiritaires se trouvent également dans le camp des gens du Restaurant issus du grand Nord. Si donc le PDCI et le FPI ont décidé de rejoindre Guillaume Soro dans la lutte pour la cohésion entre ivoiriens, tant mieux.

On me demandera pourquoi Guillaume Soro n’a pas été associé à la signature de ce projet entre le PDCI et le FPI. Je voudrais dire à ce personnes qui me posent cette question , que ,dans un premier temps, il n’ pas été associé parce qu’il a déjà intégré ce projet. Il y est déjà en plein pied. Ce sont les autres qui sont venus l’y rejoindre.

Dans un second temps, la signature de ce projet est la concrétisation de la rencontre qui s’est déroulée entre Bedié et Gbagbo. Et ces deux leaders se sont rencontrés pour parler de la réconciliation entre ivoiriens. La signature a été effectuée par les deux émissaires de Bedié et de Gbagbo. Si Guillaume Soro et Gbagbo s’étaient rencontrés pour parler du même objet, ce serait donc sans surprise qu’un représentant de Bogota se serait associé aux deux autres pour signer le projet commun.

Pour le moment, nous n’en sommes pas encore à la signature d’un projet de stratégie politique comme cela a été le cas avec le RHDP en 2005 entre Bedié, Ouattara, Mabri et Anaky. Je rappelle qu’entre Bedié et Guillaume Soro, il y a deja eu un accord politique non encore signé. Il est stipulé dans cet accord qu’en cas de second tour, celui parmi eux qui viendra en première position sera soutenu par l’autre. Pour le Moment entre le PDCI et le FPI cet engagement n’a pas encore été pris même s’il transparaît en filigrane.

Le jour où ces deux partis signeront cet engagement, c’est ce jour là que nous saurons si Guillaume Soro y est associé ou non. Sinon, pour le moment il est trop tôt de conclure que Guillaume Soro y a été exclus même si c’est le voeux de nos mendiants du Restaurant. Qu’ils aient le moral. C’est la fin du film qui va faire pitié pour eux.

Je l’ai déjà dit et je vais me répéter. Il faut que l’opposition mette de côté ses querelles intestines et qu’elle mise sur un cheval gagnant. À tous les coups, ce cheval battra celui du Restaurant qui est déjà décrié par sa propre famille. Ce cheval peut ne pas être Guillaume Soro s’il le faut. Mais même si c’est un poulet que l’opposition unie présente contre le candidat du Restaurant, ce poulet le battra sans coup férir. J’ai parlé.




Laisser un commentaire

Côte d'Ivoire : les dernières heures d'Amadou Gon Coulibaly (Récit de Jeune Afrique)
Incroyable: Or donc tous au RHDP savaient que Amadou Gon avait une santé fragile, et pourtant… le plan...
Côte d’Ivoire : Polémique autour de l’heure exacte du décès de Gon Coulibaly
Côte d'Ivoire: La résidence de la femme de l'ex-commandant Fofana Abdoulaye, à Abidjan, perquisitionnée
Décès d'Amadou Gon Coulibaly/48 heures après: Voici ce qui se passe à la Primature, les grosses...

Autres articles