Actualités - Politique Nationale

Terrorisme en Côte d’Ivoire : la menace djihadiste demeure, ce dont l’armée a besoin


Publié le 09 Mai 2022 à 14:56
Source: Autres Sources
175

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Dans un reportage des confrères de France 24, plusieurs hommes de l’armée ivoirienne ont avoué que les djihadistes rodent dans le nord de la Côte d’Ivoire.

Le nord de la Côte d’Ivoire est toujours dans le viseur des terroristes. C’est ce qui revient de la tournée effectuée par le confrère dans cette zone du pays qui a déjà subi plusieurs attaques terroristes au nord de la Côte d'Ivoire. Et ce depuis quelques années.

A en croire le chef de groupe des forces spéciales de Côte d’Ivoire, Lieutenant Pacha demeure sur ses gardes. Il évoque même des lieux spécifiques où la vigilance doit être de mises. Tout simplement parce que des engins explosifs y ont été déposés. 

« La menace est réelle et évolutive. Les ponts, les parcours et les passages étroits font l’objets d’attention particulière. Parce que, ce sont à ces endroits-là particulièrement que l’ennemi pose des engins explosifs. » a-t-il fait savoir.


Des réfugiés du Burkina Faso

Tougbo, ville située à l’extrême nord de la Côte d’Ivoire est devenu un point de chute de plusieurs ressortissants Burkinabé. Ils ont y viennent pour trouver refuge à causes des conséquences des attaques djihadistes.

L’hospitalité africaine oblige, ils sont recueillis dans des familles du village. Et aujourd’hui, ils sont 6000 réfugiés dans la ville. Ils se retrouvent même à 30 personnes dans une famille

Une situation que surveillent de près les militaires basés dans cette localité. Selon l’adjudant Tcholo, des craintes d’infiltration leur font redoubler de vigilance. Et pour cela, ils prennent les dispositions qu’il faut.

« Les djihadistes peuvent s’infiltrer pour venir constater comment est organisé la vie dans ce village on responsabilise les tuteurs afin qu’ils nous informent de leurs différents mouvements » a-t-il révélé.

Les renforts

A la tête du commandement de la zone Nord, le général Ouattara Zoumana, insiste sur le fait de ne pas trop se fier à l’accalmie qui règne en ce moment au nord. Ils plaident pour renforcement des effectifs. Car pour lui pas question d dormir sur ses lauriers.

Nous avons exprimé le besoin d’avoir des effectifs additionnels

« Malgré la relative accalmie, nous n’avons pas le droit de dormir sur nos lauriers. Nous avons exprimé le besoin d’avoir des effectifs additionnels et vous avez vu que dans les actions futures, nous envisageons de faire une génération de forces afin de renforcer davantage notre dispositif » a exprimé le général Ouattara Zoumana, commandant de la zone opérationnelle nord.

Il faut noter que 3000 soldats ont été recrutés fin avril 2022 par l’armée ivoirienne et renforcement militaire dans le nord du pays à vocation à se poursuivre.


Laisser un commentaire

Koné Kobali répond à Lobognon : « Après 18 ans tu n’as pas pris de Soro le meilleur »
Charge contre Soro : « Lobognon recherche un tabouret confortable qui met du temps à venir »
Soro donne de ses nouvelles : « Le terrain politique nous reste entièrement favorable »
Guillaume Soro, samedi face à ses partisans : « GPS va conquérir le pouvoir et nous allons diriger la...
Bédié joue-t-il avec le feu ? Damana Pickass tacle à nouveau Blé Goudé, Soro Guillaume et Hubert Oulaye...

Autres articles