Faits divers - Faits divers

« Je suis mal à l’aise dans ma propre peau » : se lamente une jeune femme victime de railleries


Publié le 20 Février 2021 à 23:11
Source: lecourrierquotidien.com
2863

Photo d`illustration

Rejetée et insultée en raison de la couleur de sa peau, la jeune femme en a marre.

Mariam Besty Sule, telle qu’identifiée sur Facebook, a révélé que la société l’avait rendue si consciente et mal à l’aise avec sa peau sombre.

Elle a également révélé qu’elle retouche toujours ses photos pour paraître plus claire avant de les publier sur ses pages à cause de la couleur de sa peau.

« Je suis mal à l'aise dans ma propre peau » : se lamente une jeune femme victime de railleries

Mariam affirme avoir perdu plusieurs opportunités d’emploi à cause de son teint et certaines personnes lui disent toujours en plaisantant qu’elle est « trop noire. »

« Je suis très mal à l’aise dans ma propre peau, je retouche mes photos pour paraître plus claire à cause de ce que la société me fait ressentir.

On m’a souvent traitée de différents noms pour plaisanter, mais j’ai remarqué que cela me touchait vraiment… les blagues ridicules du genre « tableau noir », « vous êtes trop noire » ou « je ne peux pas donner naissance à un enfant noir. »


« Je suis mal à l'aise dans ma propre peau » : se lamente une jeune femme victime de railleries

J’ai perdu des opportunités d’emplois à cause de la couleur de ma peau et j’ai été insultée. Arrêtez de dire des choses blessantes aux femmes noires sous le couvert de la plaisanterie. Le noir c’est beau et j’ai appris à l’aimer et vous devez le respecter. Le noir c’est beau et mérite d’être dans tous les spectacles ! »


Laisser un commentaire

Affaire un sugar daddy fait démolir la maison qui a construit pour sa copine, toute la vérité
Un pasteur arrêté pour ”avoir volé” des instruments de musique d’une autre église
Maman, ma jumelle et moi. Mais qui est la maman sur la photo ?
« J’ai été dans une église où on m’obligeait à coucher avec des serpents et à manger de la chair...
7 raisons pour lesquelles vous êtes toujours la victime dans les relations

Autres articles