Faits divers - Bilal Hassani

Bilal Hassani crève l’abcès : « Ça dérange que mes parents soient nés au Maroc et que je sois homo »


Publié le 05 Février 2019 à 10:43
Source: Autres Source
299

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

C’est lors d’un entretien accordé au journal Le Parisien, ce dimanche 3 février 2019, que le jeune chanteur Bilal Hassani a tenté de mettre fin aux polémiques nées notamment depuis qu’il a été désigné candidat de la France à l’Eurovision, prévue en mai, en Israël. Les choses se sont accélérées vendredi 1er février 2019, lorsqu’un message datant de 2014 a été exhumé de son compte Twitter. Dans le tweet, l’artiste considérait qu’Israël était responsable de « crime contre l’humanité ».

Alors que la polémique née de ce tweet ne s’est pas estompée, voilà qu’une vidéo, datant elle de 2018, refait surface. Dans la vidéo, Bilal Hassani « incite à la banalisation du terrorisme », insiste Henri Leroy sénateur LR des Alpes-Maritimes qui, dans un courrier adressé aux organisateurs de l’Eurovision, réclame que le chanteur soit écarté de l’événement. Ce qui a fait sortir Bilal Hassani de ses gonds, au point de crever l’abcès.

À la question de savoir si « pour certains, un garçon d’origine marocaine homosexuel comme vous ne peut pas représenter la France », la réponse de Bilal Hassani est sans appel. « Oui. Ça dérange beaucoup que mes parents soient nés au Maroc et que je sois homo, on ne peut pas le nier. Et que je porte les couleurs de mon pays. Mais j’essaie de me concentrer sur l’amour que l’on me porte. Ce week-end à Bordeaux, il y avait des familles entières qui me soutenaient. Je suis fier de représenter la France. Tout ça m’atteint, ça me fait mal, ça m’attriste, mais je suis encore plus déterminé à répondre à tous ces haineux, à porter plainte en diffamation », a fait savoir le chanteur de 19 ans, qui n’a pas manqué de lancer un cri du cœur : « Lâchez-moi, laissez-moi tranquille, laissez-moi vivre s’il vous plaît ».


Laisser un commentaire

Un jeune homme brûlé vif par une foule en colère à Yopougon dans l'ouest d'Abidjan
Issia/ sa femme refuse de le satisfaire: Un artiste viole une fillette de 8 ans
Nigeria : Une nouvelle "Maison de l'horreur" découverte dans une école coranique
Fally ipupa victime de vol, plus de 8 millions auraient été emportés en plus des objets de valeur
Côte d’Ivoire : Une pétition initiée pour dénoncer « Ahoco » de Safarel Obiang

Autres articles

Top articles

Publié le 19 Juillet 2019 à 16:56 | 8217