Faits divers - Mort comme un chat

Drame à Bonon: Il meurt exactement comme le chat qu'il avait tué pendant ses vacances au village


Publié le 27 Août 2020 à 08:40
Source: Autres Sources
7353

Photos d'illustrations

Un fait qui relève du mystérieux dirait quelqu'un qui tomberait sur cette histoire tragique de cet homme dont l'identité ne sera pas dévoilée ici pour une raison de confidentialité. Seizra, quartier populaire et lieu natal du célèbre artiste comédien, chanteur et humoriste Zongo; n'oubliera jamais ce jour sombre qui a vu l'un des leurs rendre l'âme de façon très tragique et brutale.

Nouvellement fait gendarme commando, le défunt visitera son village pendant les vacances, histoire de retrouver ses anciens amis et frères avec qui il a galéré très longtemps. Nostalgique des anciens moments passés avec les siens, il décide d'appeler ses parents pour leur dire qu'il viendrait.

À la maison, tout le monde semblait heureux de voir le nouveau commando. Lui de son côté ne doutait pas que son ascension avait créer de la jalousie au village. Tout content, il invitait ses amis et proches à boire quelques litres de "bandji"(vin de palme). Comme si boire ne suffisait pas le jeune homme a pu entrevoir un manque. C'est là qu'il eût l'idée de passer à la chasse d'un "gregoire"(chat) pour bien fêter les retrouvailles. Comme un ancien, il était devant et menait la danse. Sans durer longtemps, les jeunes dont le défunt eurent le privilège de tomber sur un chat qui passait par là. Pendant que les autres lui disaient de ne pas tuer le chat, il était obstiné et écrasa la tête du chat avec un grand coup dont il fut l'habitué et connaisseur. En plus de cela, il a voulu qu'on lui serve la partie supérieure du chat. Ils étaient heureux et fêtaient . Pendant plus d'une semaine, il profitait des siens.

Après quelques jours de vacances, il décida de rentrer sur Abidjan ; son lieu de travail. Pendant qu'il est accompagné à moto ce jour par son frère, ils seront tous deux renversés par un gros camion en provenance de Bouaflé. Son frère, lui est sorti indemne sauf le jeune commando dont la partie supérieure ne fut pas reconnaissable. Tout était broyé exactement comme le chat qu'il avait lui-même tué au village. C'était triste pour Seizra.

C'est vraiment triste !

Selon vous, est-ce une mort naturelle ou l'effet de la sorcellerie ?


Laisser un commentaire

Des brouteurs ivoiriens arnaquent 1 milliard à des sexagénaires québécois
Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »
Coucher avec 3 femmes par jour, il n'en peut plus, il veut arrêter les rituels de l'argent
Partir pour une prière de délivrance, je ne savais pas que ça finirait "comme ça"
Surprise de voir que sa victime est le commandant de brigade de la gendarmerie : Voici sa réaction

Autres articles

Top articles