Faits divers - un pacte avec un marabout

Elle signe un pacte avec un marabout afin d'avoir un mari, sans s'attendre à une surprise !


Publié le 09 Septembre 2020 à 09:08
Source: Autre Presse
6551

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Divertissement

******

EN QUÊTE D'UN MARI

Katy, belle femme cupide, voulait un mari ! Fatiguée de sauter de branche en branche et d'être utilisée comme un objet, elle se disait désormais, mariable. Célibataire, elle avait besoin d'un amoureux pour faire taire les ragots à son sujet. Mais elle le voulait beau et surtout, riche !

Sur les conseils d'une amie qui lui confia comment elle avait procédé pour avoir un époux nanti, Katy rendit visite à un puissant marabout. Après consultation des esprits, ce dernier lui déroula la sentence : 

  - Madame Katy, les génies sont...

- C'est mademoiselle, grand marabout.

- Autant pour moi. Euh, même si je dis madame, ce n'est pas une erreur parce que les génies disent que vous aurez un mari, très bientôt. 

- Wahou ! C'est vrai ça ? Merci grand marabout.

- Pour que ça se fasse, vous devez acheter dix poulets. Sept pour moi-même, et trois pour vous. Avec les miens, je ferai un travail incantatoire. Avec les vôtres, à la sortie d'ici avec les volailles en main, la première personne qui vous dira bonjour sera votre époux. Vous devrez forcément inviter ce dernier à partager le repas de ces poulets à votre domicile. Le bonjour des femmes ne compte pas. Seul est valable, celui d'un homme...

- C'est complexe tout ça. Et si la première personne qui me dira bonjour n'est pas à mon goût ?

- Un homme vous plaît ? Vous le voulez ? Présentez-vous à lui, il vous dira bonjour et le tour est joué. Facile ! Tout se passera bien.

- Et au cas où il refuse de m'accompagner pour déguster la cuisine que je lui ferai ?

- Il ne pourra pas refuser car dès lors qu'il vous aura saluée, l'envoûtement prendra immédiatement effet. Très important qu'il mange votre repas, n'oubliez pas ce détail important !

- Sinon ?

- Sinon vous deviendrez folle ! 

Katy réfléchit de longues minutes avant d'accepter le pacte. Le même jour, elle acheta les dix poulets, et comme convenu, le marabout en garda le plus grand nombre. Elle sortit du lieu de consultation, les volailles dans une main et des condiments de cuisine dans un sachet... 

Sur la route, elle aperçut de loin le médecin général de l'hôpital de la ville. Ce dernier la draguait lorsqu'elle allait se faire consulter chez lui. Riche, il n'était cependant pas bel homme. Elle ne voulait pas de lui. Katy se cacha, attendit que le docteur passât son chemin avant de sortir de tanière. Whou ! Quelle chance ! Facilement comme ça il allait la saluer et devenir son époux. 

La jeune femme marchait presque sur la pointe des pieds, vigilante. Elle faisait attention à tout, même au bruit du vent. De justesse, elle faillit rencontrer Soumaïla, l'instituteur du quartier. Heureusement qu'elle l'évita à temps, sinon, qu'allait être son avenir auprès de ce pauvre fonctionnaire s'il lui avait dit bonjour ? 

Sur sa route, la future mariée évita des connaissances magistrat, architecte, professeur. Dans sa petite tête, elle avait l'idée de se rendre au domicile du ministre de la jeunesse. Riche, jeune, célibataire et beau, l'homme politique avec qui elle a flirté un moment, lui avait tourné le dos sans raison. C'était lui, l'homme de ses rêves, le super graal, le nec plus ultra ! Le ministre, très mystérieux, vivait seulement avec une aimable servante qui s'occupait de tous les travaux domestiques. 

Katy avait réussi la prouesse d'arriver devant le domicile de l'homme politique sans se faire saluer par qui que ce soit. Elle sonna à l'entrée. Trois minutes plus tard, on lui ouvrit grandement la porte :

- BONZOUR MOIDAME, QU'È PISSE POUR VOUS ?

C'était Compaoré Lamoussa, le gardien baveur aux mille scarifications du ministre qui venait de la saluer ! L'octogénaire avait pris fonction depuis hier. Bouche ouverte, la visiteuse resta immobile comme un robot. Compaoré Lamoussa insista :

- Moidame, bonzour... Ma cœur ma bébé mon zamour, tout wa bien ? Qu'è pisse dans vous ?

La jeune visiteuse resta perplexe, interloquée.

L' envoûtement du marabout venait de prendre effet. Il ne restait plus à Katy qu'à préparer un bon kedjenou pour son élu au risque de devenir folle.


Laisser un commentaire

Abobo : Une jeune fille poignarde à mort son concubin à cause des rapports sexuels forcés
Soubré: la police interpelle un élève qui se déguise en femme pour commettre des vols
Abobo : Qui est coucounette, la fille qui à été agressée pour avoir refusé de donner son numéro à un...
Des brouteurs ivoiriens arnaquent 1 milliard à des sexagénaires québécois
Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »

Autres articles