Faits divers - violence de famille

Koumassi : une fille de 17 ans tue le mari de sa mère pour avoir sévèrement battu sa mère


Publié le 11 Septembre 2020 à 16:06
Source: Autre Presse
7426

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

C'était la consternation et panique totale à Soweto dans la commune de Koumassi. Avant-hier mercredi 9 septembre 2020, un fait plus qu'hallucinant a fait couler beaucoup de salives. Une fille de 17 ans a tué le mari de sa mère pour avoir sévèrement battu sa mère.

La fille âgée de 17 ans revenait de son travail de serveuse qu'elle exerce dans un fast-food de la commune. Arrivée chez elle à la maison, elle tomba sur une horrible scène qui la mettait hors de ses gongs. En effet, le mari de sa mère, en d'autres son beau-père était en train de battre sa mère avec un énorme degré de colère. Sa mère semblait être dans un piteux état, mais l'homme continuait et redoublait d'ardeur.

Il la boxait au niveau des côtes et du bas-ventre. La mère de la fille gémissait, mais cela lui importait peu. La fille en larme essayait d'arrêter son beau-père dans son élan en le suppliant, mais celui-ci demeurait intraitable et continuait sa bastonnade. Il avait encore trop bu ce jour-là et rien pouvait lui faire entendre raison, car l'alcool semblait en ce moment-là avoir primé sur la raison.

La tension dans la maison avait atteint son summun et la fille de 17 ans aurait eu comme seul recours le meurtre. Elle entrait toute furieuse dans leur cuisine. Elle prit un couteau et poignarda à plusieurs coups de couteau son beau-père qu'elle regarda par la suite se vider de son sang. Alertée, la police est arrivée sur les lieux. Et après constat, la fille de 17 ans qui pensait avoir peut-être pris la bonne décision a été mise aux arrêts pour meurtre.


Laisser un commentaire

Des brouteurs ivoiriens arnaquent 1 milliard à des sexagénaires québécois
Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »
Coucher avec 3 femmes par jour, il n'en peut plus, il veut arrêter les rituels de l'argent
Partir pour une prière de délivrance, je ne savais pas que ça finirait "comme ça"
Surprise de voir que sa victime est le commandant de brigade de la gendarmerie : Voici sa réaction

Autres articles

Top articles