Faits divers - L\'argent à prix

Pour avoir du succès dans la musique, Ils cassent 63 tombes sur le conseil d’un marabout


Publié le 26 Août 2020 à 08:25
Source: Autres Sources
3348

Autres Sources

ils vandalisent plusieurs tombes pour faire des incantations au diable... 

Le respect des morts n’a plus de sens pour ces deux individus qui ont vandalisé en début de mois d’août le cimetière de Lannemezan. Pire, l’un d’entre eux a déclaré au tribunal de Tarbes qu’il songeait à récidiver.

C’est un acte hautement courageux que de saccager 63 tombes et croire que l’on pourrait se fondre dans la nature sans risque de se faire épingler. Même morts, ces corps sans vie peuvent réclamer justice. Et dans le silence des morts, justice leur aura été faits. Car selon les faits relatés par La République des Pyrénées vendredi 21 aout dernier, les malfaiteurs ont rapidement été arrêtés.

Selon une source de la gendarmerie, il s’agit de deux hommes âgés de 23 et 24 ans. L’un d’eux est originaire du Cameroun et bien connus des fichiers des forces de l’ordre. Ils se nommeraient Fabien et Jordan. Ils ont rapidement été retrouvés par les enquêteurs étant donné les bourdes de ces jeunes… L’un a fait tomber son téléphone portable sur les lieux, l’autre s’est blessé à une main, laissant derrière lui des traces de sang… Des signes que les corps dont les tombes ont été vandalisées ne voulaient surement pas se laisser distraire par de petits malfrats véreux.

A la demande d’un marabout malien

Mardi 18 août, lors d’une opération réalisée avec le soutien du peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie (PSIG), les suspects ont donc été interpellés. Ils ont été placés en garde à vue et ont ensuite été présentés en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Tarbes.

Les victimes du vandalisme étaient présentes à l’audience. Si Fabien et Jordan ont reconnu les faits, leur raison est stupéfiante… Les auteurs des faits auraient suivi le conseil d’un marabout du Mali. « Cela n’a rien à voir avec les personnes catholiques, ce n’était pas pour causer du tort », a tout d’abord commencé Fabien au tribunal de Tarbes. En fait, ce serait pour réussir dans la musique et devenir célèbre, que les deux malfaiteurs ont « enlevé ce qui représente Dieu » afin de le « remplacer par 666 », et « faire des offrandes à l’être opposé à Dieu ». Ils voulaient aussi réciter des incantations pour « invoquer le démon », relaye La République des Pyrénées. 


Laisser un commentaire

Des brouteurs ivoiriens arnaquent 1 milliard à des sexagénaires québécois
Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »
Coucher avec 3 femmes par jour, il n'en peut plus, il veut arrêter les rituels de l'argent
Partir pour une prière de délivrance, je ne savais pas que ça finirait "comme ça"
Surprise de voir que sa victime est le commandant de brigade de la gendarmerie : Voici sa réaction

Autres articles

Top articles