Faits divers - une femme mariée

Soupçonné de courtiser une femme mariée, un jeune s'est fait tabasser dans un village de Dabakala


Publié le 04 Octobre 2020 à 02:50
Source: Autre Presse
8442

Autres Sources

AD, un jeune garçon âgé de 25 ans environ a été victime d'un événement malheureux dans le département de Dabakala ce lundi 28 septembre 2020.

En effet, AD entretenait une étroite relation avec une jeune fille nommée TR, dans un village situé à environ 25 km de Dabakala.

Après quelques mois de relation intime, TR a contracté un mariage dans des conditions peu réconfortantes car initié par les parents selon quelques témoignages recueillis.

Malgré le lien sacré auquel était soumis TR, le jeune AD avait maintenu le contact et les deux ex concubins s'appelaient régulièrement. 

Récemment, le mari de TR avait constaté quelques irrégularités dans les habitudes de la femme. C'est ainsi qu'il a décidé de mener des investigations afin de mettre au clair ce que cachait sa femme. Le dimanche 27 septembre 2020, il parvient à arracher le téléphone de sa femme alors qu'elle était en communication et constate qu'elle etait en ligne avec un garçon. Il coupe l'appel et va trouver rapidement une jeune fille dans le village pour lui expliquer la situation afin que celle-ci joue le jeu pour connaître l'identité du correspondant et si possible fixer un rendez-vous avec lui. Ce qui a été fait. 

Ainsi donc, AD ne sachant pas que sa correspondante a été prise en flagrant, a continué sa conversation et à la fin ils se sont donnés rendez-vous pour le lendemain dans le village de la femme aux 20h 30 minutes.

A l'approche de l'heure indiquée, AD qui habite la commune de Dabakala, pris sa moto et arrive au village comme convenu. Après quelques appels à sa correspondante suivis de l'indication exacte du lieu de rendez-vous, AD se retrouve au bon millieu du village en face de plusieurs jeunes garçons qui l'entourent aussitôt.

Après quelques questions lapidaires, ils commencent à le tabasser violemment et il est conduit par la suite chez le chef du village qui le reçoit mais ne plaide pas en sa faveur. Ce dernier ordonne la confiscation de son téléphone ainsi que sa moto. AD sous le choc, a demandé son téléphone afin de joindre son grand frère pour qu'il lui vienne en aide, mais sa demande a été rejetée. Tard dans la nuit, il fut libéré dans un état lamentable et il rejoint difficilement la route du retour à pied. Heureusement, il a été secouru par des passants qui l'ont conduit en ville. 

Par ailleurs, informé de la situation, son grand frère le conduit à l'hôpital pour des soins médicaux et saisi le chef de son quartier en premier lieu pour un règlement à l'amiable. 

Après maintes rencontres avec les villageois, ils acceptent le paiement de 60.000fr cfa au lieu de 100.000 fr indiqué pour les soins médicaux et la restitution de la moto sans délai.

Cependant, contre toute attente, quelques anomalies ont été constatées sur l'engin restitué.

 En effet, la boîte à huile de moteur de la moto a été remplie de sel par les villageois dans le but de détruire le moteur.

Ayant fait ce constat, le chef du quartier a été rappelé par la victime pour qu'il intervienne à nouveau mais cette fois-ci pour l'achat d'une nouvelle moto. Et en cas de refus, l'affaire sera soumise aux autorités compétentes.

Après maintes rencontres et négociations, les deux parties sont parvenues à un accord ce mercredi 30 septembre 2020 et l'engin a été restitué dans un état convenable.

Quant à la victime, son état s'est amélioré et il a repris progressivement ses activités quotidiennes.


Laisser un commentaire

Son cousin menace de le tuer en sorcellerie : Il l'enterre vivant
Côte d'Ivoire : Le profanateur de tombe pour se confectionner un gri-gri anti sorcier, écope de six mois...
Côte d'Ivoire : Macabre découverte d'un homme étranglé et égorgé à son domicile
Angré : Deux enfants retrouvés et déposés au commissariat par un chauffeur de taxi
Abengourou : Une secrétaire enlevée dans un taxi par des inconnus et retrouvée dans un état second

Autres articles

Top articles

Publié le 06 Septembre 2020 à 11:00 | 9794