Faits divers - Vie conjugale

Un prête aux femmes mariées : Arreté de quitter le lit conjugal pour dormir par terre


Publié le 21 Août 2020 à 23:57
Source: lecourrierquotidien.com
7678

Photos d'illustrations

La vie de couple n'est pas faite seulement de hauts. C'est à dire de bonheur. Il y a également des bas. Elle n'est donc pas rectiligne, mais "sinusoïdale". Tout début de relations amoureuses est généralement très bon. Parfois même fabuleux. L'homme manifeste à l'égard de sa dulcinée beaucoup de marques d'amour, d'attention. Il est toujours disponible pour elle. Il l'inonde de présents. Il l'envoie dans des lieux féeriques. Souvent, il est prêt à décrocher la lune pour elle.

En retour, la femme est très soumise. Elle est aux petits soins de son homme. Elle lui fait ses mets préférés, des câlins. Bref, ils deviennent inséparables.

Mais avec le temps, cette vie va s'user. Les palabres vont s'installer. Chacun va prendre ses distances. L'harmonie du couple va prendre du plomb dans l'aile. Généralement, l'homme va chercher à voir ailleurs. La femme tant convoitée, n'est plus aimée.

Il arrive également, que la femme n'a plus le même amour pour l'homme, comme dans leur début. L'enfantement et les années de vie de couple sont passés par là. Sexuellement, elle ne ressent plus grand-chose. C'est en moment que l'homme est très actif sexuellement. Mais la femme n'entend pas les choses de cette oreille. Pour si peu, elle descend du lit conjugal et va ailleurs. Quand cela devient récurent, l'homme est déboussolé, il ne sait à quel saint se vouer. Même les couples chrétiens n'y échappent pas.

Le prêtre, homme de Dieu, intervient de temps en temps comme médiateur. Souvent, ses conseils ramènent la paix à la maison. Mais ces faits sont répétitifs. L'abbé A. Jean-marie, va donc rompre le silence, et inviter les femmes qui ont l'habitude de "fuir" leur mari, à revenir à la raison.

"Il n'est pas bon pour une femme de se soustraire à ses obligations conjugales. La bible vous invite à vous soumettre à votre mari", déclare t-il au cours d'une homélie dominicale. "Ne contraignez pas votre mari à regarder ailleurs. Si cela arrive de par votre propre faute, ne venez pas pleurnicher devant moi" renchérit-il devant de nombreux fidèles composés à majorité de femmes mariées.

L'homme frustré, devient vulnérable, et est prêt à se jeter dans les bras de la première venue. Souvent, c'est après cela, que la femme veut se ressaisir. "Il vaut mieux prévenir, que guérir" dit l'adage.


Laisser un commentaire

Décès tragique d'un homme de 80 ans dans les bras d'une femme de 33 ans dans un hôtel
Côte d'Ivoire : Elle se suicide pour avoir été accusé de sorcellerie par son Pasteur
Il volait nuitamment au marché de portbouët pour nourrir sa famille, il est arrêté
Guiglo : Une élève se pend pour une histoire d’anniversaire
Pour éviter de rester au village nourrir son bébé, elle assassine son nouveau né pour se rendre à Abidjan

Autres articles