Faits divers - conflit entre population

Vives tensions entre deux villages de Bangolo : Une jeune femme meurt après avoir été battue par les deux épouses de son amant d’un soir


Publié le 29 Novembre 2020 à 09:20
Source: Autres Sources
10005

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

La prénommée Jeannette, originaire du village de Duékpé, est décédée, le dimanche 22 novembre 2020, après avoir été corrigée, 6 jours plus tôt à des funérailles, par les deux épouses de son amant dans le village voisin de Gloplou-Zibiao, dans la localité de Bangolo.

La tension reste encore vive entre les villages voisins de Duékpé et Gloplou-Zibiao, dans la localité de Bangolo, à la suite du décès, le dimanche 22 novembre 2020, de la prénommée Jeannette, originaire du premier village cité. Selon le confrère Soir Info qui rapporte l’information, Jeannette qui s’était rendue dans la nuit du lundi 16 novembre 2020, à des funérailles dans le village voisin de Gloplou-Zibiao, a fait la connaissance de Jean. Très vite, ce dernier va s’enticher de l’étrangère et les deux conviennent de passer la nuit ensemble.

Problème, Jean qui vit déjà avec deux femmes doit forcément se trouver un autre endroit pour passer la nuit endiablée avec sa nouvelle amante. Après avoir échafaudé plusieurs stratégies, il prend attache avec son cousin qui lui cède sa chambre pour la nuit. Jean se lèche déjà les babines à l’idée de démontrer à sa nouvelle « go » son savoir-faire au lit. Vers le milieu de la nuit, il fait signe à Jeannette et lui dit que l’heure tant attendue est arrivée. Monsieur et madame disparaissent discrètement de la veillée funèbre et rejoignent la chambre mise à leur disposition. Désormais seuls entre les quatre murs, les deux se mettent en tenue d’Adam et Eve. Dès lors, la partie de jambes en l’air pouvait commencer.

Mais les instants qui suivent, alors que les deux tourtereaux ont déjà pris leur envol pour le septième ciel, ils entendent des tambourinements à la porte. Plus grave, Jean reconnait les voix menaçantes de ses deux épouses. La partie de jambes en l’air est aussitôt abrégée. Jean, très athlétique, réussit à s’échapper par la fenêtre et abandonne son amante à son triste sort. Car Jeannette qui voulait l’imiter est vite maitrisée, sans même avoir eu le temps de porter ses vêtements. Les deux épouses de Jean, pour la première fois, unissent toutes leurs forces, pour s’acharner sur la ‘’voleuse de mari’’.

De bonnes volontés présentes aux funérailles alertées par les cris de détresse de Jeannette se déportent sur les lieux et réussissent à tirer la pauvre dame des griffes des deux épouses de Jean. Mais ces dernières ont eu le temps d’amocher l’amante. Selon des témoins, Jeannette a subi une véritable ‘’chirurgie esthétique’’. Et c’est très mal en point qu’elle regagne discrètement son village Duékpé où Jean l’y rejoint le lendemain pour présenter ses excuses à ses parents choqués. Devant eux, il s’engage à prendre en charge les frais médicaux de Jeannette. Et cette dernière se rend au dispensaire de Diéouzon pour suivre des soins médicaux.

Hélas ! Tous les soins à elle prodigués ne produisent pas l’effet escompté. Bien au contraire, son état de santé se dégrade dangereusement, le dimanche 22 novembre 2020. Au moment où ses parents tentaient de l’évacuer à l’hôpital, elle pousse son dernier soupir. Devant le drame, ses parents et d’autres habitants de Duékpé se rendent dans le village de Gloplou-Zibiao, en vue d’y mener une opération punitive contre les deux épouses de Jean qu’ils accusent d’être à la base de la mort de leur fille. Même si les autorités coutumières les en ont dissuadés, il n’en demeure pas moins que la tension reste vive entre ces deux villages.


Laisser un commentaire

Cocody II-Plateaux Ena : Un fou sème la pagaille sur la voie et fait fuir plusieurs personnes
Yamoussoukro: un homme coupe le doigt d'une petite fille et prend la fuite
Côte d’Ivoire : Un élève prend un fusil contre son professeur au lycée Alassane Ouattara de Ouangolo...
Crime passionnel à Abobo : Il tue le copain de son ex par jalousie en l'assommant avec un tabouret
Daloa : Deux adultes sourds-muets violent 03 filles sourdes-muettes mineures à l'école primaire Dallo

Autres articles

Top articles