Société - Cocody / insécurité

Cocody / insécurité : Attaque à main armée dans un supermarché, une forte somme d'argent emportée


Publié le 13 Septembre 2020 à 09:58
Source: lecourrierquotidien.com
6572

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


À la date du jeudi 10 septembre 2020, une attaque à main armée a été perpétrée en plein matinée à Cocody-Angré, dans un supermarché << Cdci >>, faisant partie d'une importante chaîne de distribution de produits alimentaires. Et le moins que l'on puisse leur reconnaître, c'est que les acteurs de cette attaque sont de véritables << pros >> dans leur sombre domaine de compétence.

En effet, à l'heure des faits, soit aux alentours de 11 heures, un camion de livraison vient de garer aux portes du supermarché. Ce, en vue de décharger de la marchandise devant permettre d'achalander davantage ce commerce. Tous les membres du personnel du supermarché sont occupés à décharger ledit camion. Et cela, sous le regard des agents de sécurité des lieux, supervisant ainsi l'opération. En clair, tout le monde s'affaire autour du camion. Sauf la caissière principale qui, à ce moment là, est occupée dans son bureau.

Malheureusement, deux individus, des gangsters, suivent tout ce ballet. Ils remarquent que les vigiles suivant le déchargement du camion et les autres membres du personnel occupés à le faire, ne font pas du tout attention à eux. Les deux malfaiteurs profitent de ce moment, pour se glisser discrètement dans le bureau de la caissière principale, toute seul.

L'un des quidams sort un couteau qu'il pointe méchamment sur elle pour la maîtriser. Et pour lui signifier que la pauvre dame a tout intérêt à << la boucler >>, le malfrat tenant le couteau place de façon verticale sur sa bouche à lui, son index gauche. Mise en garde, la pauvre dame, tremblant comme une feuille morte, ne peut appeler à l'aide.

L'autre bandit en profite pour ouvrir le coffre-fort, d'où il soutire un sachet bourré d'argent. Et toujours, profitant du boucan à l'entrée, ils sortent tout tranquillement du supermarché et disparaissent dans la nature, comme ils sont venus.

C'est à ce moment-là, que la caissière retrouve de la voix et appelle à l'aide. Toujours enfermée dans son bureau, l'infortunée femme crie à tue-tête << Au voleur ! >>. Les agents de sécurité font alors appel à la police ; lui signifiant que le commerce est en ce moment même entrain d'être attaqué. En un rien de temps, c'est une cohorte de flics, avec toute leur arsenal, qui viennent encercler les lieux. Les badauds sont aux aguets, espérant suivre << en direct >> et non cette fois au cinéma, le << film western >> qui va bientôt se dérouler.

Certains parmi eux craignant plutôt de prendre une balle perdue, sait-on jamais, préférèrent, par prudence, détaler. Rassurés de ce qu'ils maîtrisent à présent l'environnement, les policiers sonnent la charge en procédant à la pénétration du supermarché. Mais ils auront beau écumer le local et ses environ, point de traces de gangsters. À la vérité, on l'a dit, ces derniers se sont tirés dans la nature depuis longtemps ; laissant ainsi un goût d'inachevé à tous ces curieux et vagabonds qui croyaient se délecter à l'instant, du << spectacle >> d'une éventuelle fusillade. Après avoir néanmoins longtemps fait le siège des lieux, les policiers, désappointés, baissent les armes, remballent leur arsenal et quittent les lieux. ils devraient ouvrir une enquête, dans l'espoir que celle-ci les conduise aux deux auteurs de l'attaque.

Et pourquoi pas, de possibles complices. Car, l'on est bien curieux de comprendre comment les bandits savaient-ils qu'un camion viendrait avec de la marchandise à cette heure-là à << Cdci >>, et que tous les membres du personnel et même les vigiles seraient occupés à le décharger ? Qui leur a << filé le son >> ? Ce << collabo >>, lui aussi, doit être recherché et débusqué.


Laisser un commentaire

Un internaute burkinabè réagit après qu'Eunice Zunon ait été brutalisée à l'aéroport de Ouagadougou
Après la sortie de Serey Dié, l’artiste Burkinabé Ka Cora hausse le ton : « J’ai encore les captures...
la FMRM arrive en Guinée, signature d'une convention établit avec la république de Guinée Conakry
Côte d’Ivoire – DJ Arafat : voici le nouveau mari de sa femme Carmen Sama
Incroyable mais vrai/Korhogo: la police fait une découverte surprenante dans la prison civile

Autres articles

Top articles