Société - Présidentielle 2020

Côte d'ivoire : Election 2020, vives tensions à Guiglo et Facobly, des tirs entendus à Bangolo


Publié le 16 Septembre 2020 à 12:00
Source: lecourrierquotidien.com
3711

Autres Sources


Lien ou pas, au lendemain de la publication de la liste définitive des candidats retenus pour la course à la prochaine à l'élection présidentielle au Pays, des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes.

A Bonoua, Guiglo et Facobly, des manifestations ont éclaté.

Dans ces villes, des manifestants étaient aux prises avec les forces de l'ordre et de sécurité dans la journée d'hier mardi.

A Guiglo et Facobly, il ont orchestré des tensions dans ces localités de l'ouest du pays.

A Bonoua, si les sources officielles n'ont pour l'heure annoncé de perte en vie humaine, des témoins sur place, joints, précisent à KOACI qu'il y a eu mort d'homme à la suite des événements.

Dans la localité de Bangolo, cette ville de l'ouest du Pays dans la région du Guemon, les tensions étaient tout aussi particulières. Des tirs ont été entendu dans la ville qui, depuis hier vit une sorte "d'état de siège", nous rapporte-t-on.

La plupart des habitants ce mercredi sont restées terrées chez eux et un impressionnant dispositif des forces de l'ordre et de sécurité a été déployé dans la ville.

"Nous sommes à la maison enfermés actuellement, les gens ont peur ici et toute la journée d'hier les gens tiraient, donc on a peur de sortir.", confie une habitante de Bangolo.

Dans la foulée des manifestations d'hier, l'un des véhicules du Président du Conseil régional du Guemon, le sulfureux Celestin Serey Doh, récemment épinglé dans une affaire de vente d'ambulances en pleine crise du coronavirus pour une voiture personnelle, a été pris à partie par les manifestants.

Alors qu'une mission d'apaisement restée hélas sans suite, avait, en aout dernier, réussi à calmer la tension dans cette partie explosive du Pays (mission du député Evariste Méambly, ndlr), Bangolo, un département en proie à des manifestations violentes par sentiment d'abandon de l'Etat, de quoi à inquiéter les populations de cette partie de l'ouest du pays.

Avec koaci.com


Laisser un commentaire

Riviera Palmeraie : 2 voleurs tabassés, par une foule en colère, pour un flagrant délit de vol
Drame sur la route d'Oumé : un chauffeur prend une balle en pleine tête et 3 autres passagers tués
Les employés d’ECOBANK Côte d’Ivoire en grève pour dénoncer le mauvais traitement à leur infliger...
Côte d’Ivoire : Bouaké, fusillade au s'alentour de la RTI, les riverains en panique
Accident de la circulation à Cocody : un véhicule de transport d'écoliers se renverse sous le pont Soro

Autres articles