Société - Gal Lassina Doumbia

Côte d'Ivoire : Gal Lassina Doumbia, le tombeur des ex-chefs rebelles


Publié le 03 Avril 2019 à 19:15
Source: afrique-sur7.fr
2766

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Nommé nouveau Chef d'état-major général de l'armée ivoirienne en décembre, le général Lassina Doumbia entend s'imposer à ses hommes et imprimer sa marque à l'armée ivoirienne. C'est dans cet élan qu'il procède, ces derniers temps, à l'installation des différents commandants des unités des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) nommés en Conseil des ministres par le Président Alassane Ouattara.

La désignation de ces hauts gradés à la tête des différents démembrements de l'armée n'a nullement été étrangère au général de division Lassina Doumbia, dans la mesure il a activement participé au choix des hommes aux côtés du Président de la République, Chef suprême des armées.

A LIRE AUSSI: 

Sénat Ivoirien : La liste des 33 sénateurs nommés, connue des surprises annoncées

L'on remarque en effet que plusieurs anciens chefs rebelles, communément appelés Commandants de zones ou Com'zones ont été en quelque sorte mis à la touche. Le cas d'Issiaka Ouattara alias Wattao, ancien Commandant de la Garde républicaine (GR) nommé Commandant des Unités rattachées à l'état-major général des armées (Uremga). Et ce n'est pas son rang de Sous-chef d’Etat-major Général des Armées qui y changera grand' chose.

L'ancien Commandant des Forces spéciales est un homme de caractère qui ne badine pas avec la rigueur. Au cours des différentes cérémonies de passation de charges à la tête des différentes unités, le successeur de Soumaïla Bakayoko a le même message pour ses hommes : Le strict respect de la hiérarchie et de la discipline militaire. Tant pis pour celui qui ramera à contre-courant !


Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire : La Gendarmerie ivoirienne met fin à 20 ans de cavale d'un couple belge
Le pro-Soro, Mamadou Traoré sur la mort de IB: « c’est bel et bien le Chef de l’État en personne qui a...
Politique : Révocation de Grah Ange Olivier, le ministère ‘’confirme’’, le magistrat réagit
Côte d’Ivoire : deux présumés meurtriers d’un Iman à Bonon dans les mailles de la Police pour 3 500...
Côte d’Ivoire : Des “gnambro” de Cocody agressent des chauffeurs, un commissariat envahi

Autres articles

Top articles