Société - Faits divers

Côte d’Ivoire : Viol sur une institutrice à Sandégué, voici ce qui s’est passé


Publié le 11 Octobre 2021 à 10:03
Source: Autres Sources
378

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 octobre 2021 dans la DRENA de Bondoukou plus précisément à Sandégué, une institutrice a été violée par un homme qui s’est introduit dans son appartement tard dans la nuit pendant qu’elle dormait.

« Soudain, un homme armé d’un pistolet et d’une machette, pointe le pistolet sur elle » a déclaré un abonné de ‘’police secours''. Selon nos sources, un homme armé d’un pistolet et d’une machette se serait introduit à 23h dans l’appartement de dame T A institutrice d’État en fonction à Sandégué et là ensuite sommée de se taire et se mettre à genoux sous la menace d’un pistolet. Après s’être exécutée, elle fut ligotée et bâillonnée par l’infortuné pour éviter qu’elle tente de se défendre ou encore d’appeler à l’aide.

Après l’avoir maitrisé, Il dépose ses armes et se met à la violer jusqu’à 1 heure du matin, referme ensuite la porte de la chambre et du salon sur la maîtresse affaiblie et disparaît lâchement dans la pénombre. Après le départ de l’indélicat, la victime épuisée et traumatisée a tenté en vain de se défaire et d’appeler à l’aide, mais hélas elle n’eut pu, ce n’est qu’à 6h du matin, après avoir récupéré des forces qu’elle a pu secouer des ménages attirant ainsi la femme du directeur d’école qui elle à son tour a alerté le voisinage.

Choqué et scandalisé face à cet ignoble traitement à l’endroit de leur consœur, le président de L’UDENSCI (union démocratique des enseignants de second degré de Côte) Théodore Gnagna Zadi a réagi à travers un communiqué publié le 09 octobre 2021 sur leur page Facebook : « L’ UDENSCI s’insurge contre cette violation des droits de la femme et interpelle les autorités de notre pays afin qu’elle protège davantage les travailleurs contre toutes sortes d’abus », a t-il signifié.

Madame la ministre de l’éducation nationale Mariatou Koné a quant à elle marqué son indignation face cet agression sexuelle et promis de tout mettre en œuvre en collaboration avec les autorités judiciaires pour que justice soit faite, ci-joint des propos recueillis sur sa page Facebook : « madame la ministre Mariatou Koné condamne avec la plus grande fermeté cet acte ignoble et entend tous mettre en œuvre en liaison avec les autorités judiciaires pour que l’auteur subisse la rigueur de la loi ».

« Tout ce qui se passe actuellement dans le milieu enseignant (viol de l’institutrice à Sandégué, mort en cascade des enseignants motocyclistes sur nos routes, agressions des enseignants par des élèves…) illustre parfaitement nos mauvaises conditions de vie et de travail », lâcha le président de L'UDENSCI, c’est le lieu d’attirer l’attention des autorités compétentes sur la sécurité des fonctionnaires affectés à l’intérieur du pays car il y va également de leurs vies.


Laisser un commentaire

Un enfant de 04 ans sévèrement battu par sa tante « pour avoir vomi sur le lit »
Côte d'Ivoire : Voici le bilan des dégâts causés par la forte pluie qui s'est abattue sur Abidjan
Braquage avorté à Yopougon : Les badauds tabassent deux braqueurs et arrachent un pistolet
Concours de CAFOP : Lobognon paie les frais d'inscription de 40 postulants
Une chanteuse déboussolée après avoir vu des photos de mariage de son homme, elle veut se venger

Autres articles

Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9882
Publié le 21 Juillet 2021 à 11:08 | 9163