Société - Accident de la route

Le Gouvernement solidaire des victimes de l’accident de N’Dotré ; 5 500 000 Fcfa déjà décaissés, le message de Myss Belmonde Dogo aux familles


Publié le 28 Avril 2021 à 20:09
Source: Avec linfodrome.com
1886

Photo d`illustration


Faisant de la solidarité sa priorité, le Gouvernement ivoirien a dépêché la ministre Myss Belmonde Dogo aux côtés des blessés et des familles des personnes décédées dans l’accident de N’Dotré.

Après une visite rendue aux blessés de l’accident de N’Dotré, dans une clinique de la place à Yopougon, la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo était ce lundi 26 avril 2021 aux côtés des parents des personnes décédées dans ledit accident.

Au nom du Président de la République et du Premier ministre, elle a apporté le soutien et le réconfort du Gouvernement à quatre familles des communes d’Abobo et de Cocody. Elle a rassuré chacune de ces familles éplorées que le Gouvernement prendra une part active dans le deuil qui les frappe, avant de remettre à chacune desdites familles des enveloppes de 500 000 Fcfa pour leur permettre de faire face aux frais mortuaires.

Dans le cadre de sa visite, c’est la famille de la victime Adjeffi Sialou Jacques, âgé de 58 ans et père de 10 enfants, habitant le quartier Abobo Avocatier secteur Collège le Grand, qui a été la première à recevoir la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté et sa délégation. Myss Belmonde Dogo a indiqué qu’elle est venue dire « yako à la famille éplorée au nom du chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara et du Premier ministre, Patrick Achi ».

Avant de réitérer aux membres de cette famille que « l’Etat de Côte d’Ivoire sera toujours aux côtés de ceux qui sont frappés par un drame, comme celui de l’accident qui a emporté ce père de famille ». Face à ce geste de compassion et de soutien, la veuve, Adeline Kouassi a explosé en sanglots et a indiqué que son défunt époux laisse derrière lui 10 enfants dont elle aura désormais la charge. Au nom de la famille éplorée, Lokossoué Yao a remercié l’émissaire du Gouvernement.

Au regard de la détresse de cette femme ravagée par la douleur et tenaillée par l’angoisse de demain, la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté n’est pas restée insensible. « Nous avons entendu les pleurs de notre maman et ce qu’elle a dit. Nous allons partir et revenir. Nous sommes avec elle et ses enfants », a-t-elle soutenu.

Après Abobo Avocatier, le cap a été mis sur le quartier Kennedy, toujours dans la même commune. Autre lieu, mais toujours la même ambiance de deuil dans un esprit de recueillement et de profonde affliction. La famille d’Abo Jean Hudes, âgé de 19 ans, titulaire d’un Brevet de technicien et stagiaire dans une entreprise de la zone industrielle de Yopougon, est encore sous le choc de la brusque disparition de sa progéniture.

En effet, le décès de ce jeune homme dans la fleur de l’âge qui partait signer son premier contrat d’embauche, suscite des interrogations sur le mystère de la vie. Affligée mais digne dans la douleur, la famille de cet autre défunt de l’accident de N’Dotré a accueilli la délégation du ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté. Le chef de famille, Bilé Jacques s’est réjoui de la visite de ce membre du Gouvernement. « Nous sommes en pleurs mais votre venue apporte du baume dans nos cœurs » a-t-il dit.

Il a remercié le Président de la République, le Premier ministre et le Gouvernement pour leur sollicitude. « C’est ça aussi la solidarité. C’est dans ces moments difficiles que l’on a besoin de ses proches et de ses amis », a fait remarquer Bilé Jacques. Myss Belmonde Dogo, toujours affligée face à la douleur de cette famille, a encore apporté la consolation du Gouvernement. Elle a invité les parents à garder la foi et à être forts dans ces moments difficiles.

Après cette étape, la délégation de la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté s’est rendue dans la famille de Atsé Niangoro Elvis âgé de 25 ans, au Plateau Dokui et de Konan Amoin Stéphanie, une jeune femme de 30 ans à Cocody-Angré.

Dans ces deux familles, le discours de Myss Belmonde Dogo a été le même. Apporter la compassion et le soutien moral et financier de l’Etat ivoirien à ces familles éplorées. Les représentants de ces différentes familles ont remercié la ministre de la Solidarité et sa délégation ainsi que les plus hautes autorités du pays pour leur soutien.

Les différentes enveloppes distribuées aux blessés, ainsi qu’aux familles des personnes décédées dans l’accident de N’Dotré porte à plus de 5 500 000 Fcfa, l’enveloppe globale apportée par le Gouvernement à la date du lundi 26 avril 2021.

Il faut rappeler que le bilan de cet accident survenu le jeudi 22 avril 2021 sur l’axe Yopougon – Abobo, au niveau de la forêt du Banco entre la Cité Ado et le carrefour N’Dotré s’est alourdi avec le décès d’un blessé admis au Centre hospitalier universitaire de Cocody pour des soins en traumatologie. Ce qui porte le bilan définitif dudit accident à 11 morts et 11 blessés.


Laisser un commentaire

Vitale : « Des ministres ont refusé de m'aider parceque j'ai annoncé que j'étais mariée à Momo wang...
Eudoxie Yao, fatiguée d'être traitée de prostituée de luxe dévoile son véritable métier !
SOS pour un artiste zouglou : Fabio, lead vocal, du groupe CEKIS'A va très mal
Une députée burkinabè a catégoriquement, c'est le fait de marier une seule femme qui nous met dans les...
Bonoua : Grave accident de la circulation des morts et blessés

Autres articles