Société - Eunice Zunon

Un internaute burkinabè réagit après qu'Eunice Zunon ait été brutalisée à l'aéroport de Ouagadougou


Publié le 23 Septembre 2020 à 15:13
Source: Autre Presse
4176

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Eunice Zunon aurait été victime de violence physique par des policiers à l'aéroport international de Ouagadougou au Burkina Faso. Une information qui fait beaucoup parler la toile. Un internaute burkinabé a tenu à éclaircir les choses sur cette affaire.

Selon les explications de l'humoriste Eunice Zunon, les policiers de l'aéroport l'ont brutalisé juste parce qu'elle était habillée d' une manière extravagante( petite culotte Jean). Ses faux ongles lui auraient été arrachés.

Face à cette situation nombreux internautes se sont posés la question suivante : Est ce que le Burkina Faso pratique une forme de Charia à des frontières ?

Un internaute burkinabé a ténu à réagir.

" Le Burkina Faso est un pays qui a su rester digne avec un peuple qui a toujours gardé des valeurs propres malgré le poids du modernisme.

La qualité de l'éducation supérieure et la formation des agents de son administration est connue et félicitée de tous. Il est vrai qu'on peut s'habiller comme on veut, la liberté existé. Mais il est aussi vrai que l'administration a le droit de "recadrer" quiconque a des agissements dans les lieux publics où l'administration est présente.

Si tu vas en Arabie Saoudite sur un VOL COMMERCIAL, tu mets un voile, tu caches tes tatouages, une fois à ton hôtel ou chez toi tu fais ce que tu veux.

Tout ceux qui ont déjà été au Burkina savent que ce pays est un havre de paix et tout le monde s'y sent bien. Pas de xénophobie, pas de racisme, pas de discrimination, l'air est pure et les gens sont vrais.

Peu importe où vous allez et qui vous croyez être dans votre esprit, respectez les autorités et l'administration de ce pays, le temps de votre séjour", a-t-il commenté sur la publication d'Eunice Zunon sur Facebook.


Laisser un commentaire

Fermeture des écoles ce lundi : la FESCI en action dans la commune de Riviera 2
Yamoussoukro / Banditisme : Fin de parcours pour deux dangereux individus
Critiqué, le président du COMICI à propos de Miss CI: «Je ne triche en aucun cas»
Suppression des cotisations du Coges: La Fesci donne un ultimatum à la ministre Camara Kandia
Maison d’arrêt militaire d’Abidjan: Le Gal Dogbo Blé Bruno ne s’est pas évadé

Autres articles