Société - Yodé et Siro

Yodé et Siro répondent à Doumbia Major, Adjoumani et consorts


Publié le 08 Juillet 2020 à 18:56
Source: Autre Presse
4746

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Sévèrement critiqués depuis la sortie de leur nouvel album par les partisans du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Yodé et Siro ont dit leur part de vérité.

Yodé et Siro: ‘’Nous, on ne fait pas de chanson pour quelqu’un‘’

Après la sortie fracassante de leur nouvel album intitulé ''Héritage'', dans lequel ils sont sans pitié pour le régime Ouattara, les artistes zouglou, Yodé et Siro, font la Une des réseaux sociaux. Ils sont félicités par les opposants du régime quand les partisans du RHDP, eux, expriment leur déception devant la nouvelle production des enfants de Treichville Gbatanikro.

Doumbia Major, cadre du Rhdp, a, lui, suggéré que les deux artistes soient traduits devant les tribunaux. « Je pense que le gouvernement devrait leur faire un procès en diffamation pour qu’ils partent expliquer publiquement devant la justice de la nation, quelle est le service de l’administration nationale où du rez de chaussée au dernier étage, les employés sont tous des Bakayoko et des Coulibaly », a-t-il suggéré.

Membre du gouvernement et porte-parole du RHDP, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, a affirmé que la chanson de Yodé et Siro constituait un "véritable venin contre la cohésion sociale et la paix".

Invités sur le plateau de la nouvelle chaîne de télévision ivoirienne, Life TV, Yodé et Siro ont expliqué le sens de leur nouvel album. « Nous, on ne fait pas de chanson pour quelqu’un. Nous faisons des chansons pour le peuple. Nous, nous sommes dans la peau du peuple. La preuve en est que lorsque les présidents Robert Guéi et Henri Konan Bédié étaient là, nous avons critiqué.

Quand le président Laurent Gbagbo a pris le pouvoir; quand il y a eu la question de la rébellion, nous avons chanté pour la nation parce que nous estimons que des enfants du pays ne peuvent pas prendre les armes contre le pays. Pendant son mandat également, nous avons remarqué des dysfonctionnements et nous les avons critiqués. En tout, pour dire que nous sommes restés dans notre même position », a expliqué Siro.

Puis d’ajouter: « Quand nous sommes sur scène, on essaie d’illustrer où Yodé est derrière le président Laurent Gbagbo et moi je suis derrière le président Alassane Ouattara. Tout ça pour montrer aux Ivoiriens qu’ils peuvent ne pas partager la même opinion politique mais cela ne doit pas faire d’eux des ennemis. Je peux avoir ma femme qui a pour modèle Laurent Gbagbo et moi je peux avoir pour modèle Alassane Ouattara mais c’est ma femme. Je dois respecter son opinion. Dans un pays, tout le monde ne peut pas avoir la même idée. Si c’est le cas, c’est que vous partez vers votre perte. La contradiction permet aux gens de s’orienter et de voir ce qui est bon et ce qui n’est pas bon », a insisté Siro.


Laisser un commentaire

Tina Glamour à propos de l’affaire BB Carla: « Ma fille n’est pas sage mais je lui pardonne »
Dj Arafat: sa veuve Carmen Sama chez le Premier ministre Hamed Bakayoko
Côte d’Ivoire : « Le coût du test du Coronavirus est relevé à 50 000 FCFA à la charge du voyageur »,...
Lolo Beauté : « Mon premier mariage, j’y suis rentrée parce que j’avais faim »
Que cache la mobilisation soudaine de milliers de soldats de l'armée à Abidjan et à Bouaké

Autres articles