Sports - Décès de Sidy Diallo

Affaire primes impayées des Eléphants : Sidy Diallo part sans que la vérité n’éclate


Publié le 30 Novembre 2020 à 16:01
Source: Autres Sources
15991

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Augustin Sidy Diallo, désormais ex président de la Fédération ivoirienne de football (Fif) est décédé le samedi 21 novembre 2020. Au moment où se commémore la cérémonie du 7e jour de son départ pour le voyage sans retour, l’ancien patron de la maison de verre de Treichville laisse ainsi derrière lui, irrésolue l’affaire des primes impayées des Eléphants de Côte d’Ivoire lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015.

En effet le 8 février 2015, la sélection ivoirienne de football remporte pour la seconde fois le trophée de la CAN face à son homologue ghanéenne en Guinée Equatoriale. Ce, à l’issue d’une longue épreuve des tirs au but. Ce match de la finale s’étant soldé par le score nul et vierge de 0-0. La joie est donc à son comble chez les Ivoiriens qui accueillent en grande pompe les héros de Bata.

Cependant, quelques jours plus tard, une question de primes impayées vient entacher cet exploit des Eléphants. Joueurs et encadreurs laissent entendre qu’ils n’ont pas perçu leurs primes des demi-finales et de la finale. L’affaire fait l’effet d’une bombe. Le ministère des Sports avec à sa tête Alain Lobognon, et la Fif avec à sa tête Augustin Sidy Diallo se rejettent les responsabilités

« La principale question fut alors de savoir comment cela a pu être possible de devoir des primes aux joueurs et aux encadreurs étant donné que le processus de paiement arrêté de commun accord avec la tutelle administrative, le ministre des Sports, la tutelle financière, le ministère de l’Economie et des Finances, représenté par le Trésor et le régisseur et la fédération ivoirienne de football, était le virement de compte à compte. Le principe étant d’éviter la manipulation de l’argent liquide, notamment les primes des joueurs », s’est interrogé le journaliste Fernand Dédeh dans une publication inhérente à l’affaire sur sa page Facebook.

Selon l’ancien agent de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), « le débat malsain instauré autour de la question par certaines personnes a brouillé les cartes. À vouloir accuser le ministre des Sports qui a instauré justement le principe du paiement des primes par virement bancaire depuis sa prise de fonction en novembre 2012 a été contre-productif.

Les pro-FIF et pro-Lobognon s’empoignent sur une question pourtant simple à décanter: l’argent était au Trésor et pas ailleurs. Le paiement des primes se faisait par virement bancaire de compte à compte. Le seul détenant la signature sur ce compte basé au Trésor est le régisseur. Pendant la compétition, il a régulièrement fait le point à sa hiérarchie à la fois administrative et financière à chaque étape ».

Pour mettre fin au bras de fer entre Alain Lobognon et Augustin Sidy Diallo, le ministre Hamed Bakayoko décide d’entendre les deux camps afin de situer les responsabilités. Mais la tâche s’avère ardue et la mission impossible.

Finalement, le ministre Lobognon perd son poste à la tête du ministère des Sports et sort du gouvernement ivoirien. Malgré tout, il continue de proclamer son innocence dans l’affaire et de pointer du doigt la Fif. Parallèlement, le régisseur des compétitions internationales, Patrick Yapi est limogé et placé plus tard en garde à vue.

Qu’à cela ne tienne ! Aucune lumière n’est véritablement faite sur la question des primes impayées. Jusqu’à ce samedi 21 novembre où Sidy Diallo quitte le monde des vivants. Du coup l’affaire devient définitivement la quadrature du cercle.


Laisser un commentaire

Election à la CAF : Pour imposer Patrice Motsepe, voici la dernière trouvaille d’Infantino contre Anouma
Côte d'Ivoire-Mali : Un international ivoirien meurt d'un arrêt cardiaque au moment où son club...
FIF : Le Comité de Normalisation se sépare de Sam Etiassé, ex-DEX
Présidence à la CAF – La FIFA va encore se prononcer sur l’éligibilité d’Ahmad Ahmad
Affaire Metoua : Un témoignage met en cause le footballeur, il battrait sa femme de façon intempestive et...

Autres articles