Sports - Election à la FIF

Comité de normalisation à la FIF : La FIFA fait droit au camp Drogba et aux internautes


Publié le 25 Décembre 2020 à 08:53
Source: lecourrierquotidien.com
23062

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

La désignation d'un comité de normalisation pour la FIF par la FIFA est, en quelque sorte, une victoire pour le camp Drogba

La décision est tombée, le jeudi 24 décembre 2020. Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la FIF en vertu de l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. Une décision que le camp Drogba et des internautes ont appelées de tous leurs vœux, depuis le mois d’août 2020.

Un comité de normalisation à la Fédération ivoirienne de football (FIF). Cela ressemble à une victoire du camp Drogba et des internautes sur les membres du comité exécutif de la FIF désormais sortis.

On se rappelle que le lundi 17 août 2020, des internautes, majoritairement des partisans de Didier Drogba, avaient lancé une pétition, appelant à la saisine de la Fédération internationale de football association (FIFA) face à l’immixtion des membres du comité exécutif sortant de la FIF dans le processus électoral. « Cette pétition pour demander à la FIFA de porter un regard sur les agissements du comité exécutif sortant de la Fédération ivoirienne de football (FIF), quant à l’élection à ladite fédération », pouvait-on lire dans ladite pétition.

En effet, les organisateurs de cette pétition dénonçaient ‘’l’immixtion’’ du défunt président du comité exécutif de la FIF, Augustin Sidy Diallo, qui a même produit un communiqué pour convoquer une assemblée générale extraordinaire. « À bien y voir, l'attitude du président du comité exécutif sortant, a pour but inavoué de faire invalider la candidature de monsieur Didier Drogba, ex-international ivoirien, et candidat à l'élection pour la présidence de la FIF. Précisons que cette candidature a déjà été validée par la Commission Électorale Indépendante.

Devant donc ces agissements que nous qualifions de manigances honteuses, nous en appelons à vous tous, très chers, épris de justice, et désireux de voir le football ivoirien sortir du coma dans lequel il est plongé depuis, à nous soutenir par votre signature, dans notre engagement à faire barrage à ce que nous qualifions de forfaiture. Nous n'avons pour seul objectif que de voir le football ivoirien retrouver sa sérénité, et cela passe par la reprise et la poursuite du processus électorale ainsi bloqué et retardé ».

A la suite de la pétition initiée par les internautes qui réclamaient l’intervention de la FIFA pour mettre de l’ordre, Eugène Marie Diomandé, alors coordonnateur général de la campagne de Didier Drogba a, dans une vidéo sur les réseaux sociaux, évoqué cette option. « En fonction de la tournure que prendront les choses, nous nous réservons d'ailleurs le droit de saisir la FIFA contre les agissements dénoncés », avait-il averti. La suite est désormais connue.

Ci-dessous le communiqué de la FIFA désignant un comité de normalisation pour la FIF

Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la FIF en vertu de l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. Cette décision résulte du fait que les instances dirigeantes du football ivoirien ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires applicables à toutes les associations membres de la FIFA.

Après plusieurs mois d’échanges avec la FIF, cet échec a été attribué à des lacunes intrinsèques au sein des processus et structures de gouvernance de la fédération, et notamment des contradictions au sein des statuts et du code électoral de la FIF qui n’ont pour le moment pas pu être résolues, et qui ont eu un impact significatif sur la procédure électorale déficiente menée à bien. Il a également été tenu compte du fait que le mandat de l’exécutif a déjà pris fin.

Le mandat du comité de normalisation comprendra les tâches suivantes : gérer les affaires courantes de la FIF ; réviser partiellement les statuts et le code électoral de la FIF (lorsque nécessaire dans le contexte des élections) afin de garantir leur conformité avec les Statuts et les exigences de la FIFA, et veiller à leur adoption par l’assemblée générale de la FIF ; réviser les statuts de certaines parties prenantes ; et en dernier lieu, agir en qualité de commission électorale pour l’organisation de l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FIF sur la base des statuts et du code électoral révisés.

Le comité de normalisation se composera d’un nombre opportun de membres, qui seront désignés conjointement par la FIFA et la CAF. Tous les membres du comité de normalisation feront l’objet d’un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de Contrôle de la FIFA, conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA. Le comité de normalisation œuvrant en qualité de commission électorale, aucun de ses membres ne sera éligible aux postes à pourvoir lors des élections. Son mandat expirera le 31 décembre 2021.


Laisser un commentaire

Football / Eliminatoires CAN 2022 : Patrice Beaumelle dévoile 26 joueurs et 4 réservistes
Affaire ‘’Sam Etiassé traduit en justice pour usage de faux et détournement’’ : L’ex secrétaire...
Le deuil vient de frapper la ligue professionnelle de football, accident mortel d'un de ces membres
Côte d'Ivoire : Ben Badi libéré, la plaignante avoue avoir eu des rapports consentis
Gervinho quitte la sélection et retourne en Europe

Autres articles