Sports - Election à la FIF

Côte d’Ivoire : « Les nouveaux statuts de la FIF obscurcissent l’avenir de Drogba »


Publié le 13 Mars 2022 à 13:32
Source: Autres Sources
372

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le système de parrainage est décrié dans le processus électoral de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Selon Jeune Afrique (JA), les nouveaux statuts de la FIF obscurcissent l’avenir de Didier Drogba, un des candidats à l’élection de la présidence de la structure de football ivoirienne.

« (…) Les nouveaux statuts adoptés fin février obscurcissent l’avenir de Didier Drogba, qui se heurte depuis le début à l’animosité des clubs ivoiriens. Plusieurs lui reprochent notamment un intérêt tardif pour le football local. D’autres affirment qu’il leur avait assuré, alors qu’il prenait sa retraite sportive et s’installait durablement à Abidjan, qu’il ne convoitait pas la présidence de la FIF. Drogba et ses proches en sont convaincus : c’est pour l’empêcher de se porter candidat que ces règles ont été adoptées », a pointé Jeune Afrique dans un article, traitant du cas Drogba et de son impossible élection à la tête de la FIF.

De fait, un courrier de la Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération Africaine de football (CAF) demande au Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football de revoir la disposition concernant la question du parrainage par catégorisation pour les candidats à la présidence de la FIF. Selon le courrier, une rumeur selon laquelle des candidats procèdent à « l’achat » des parrainages circulent et que cette pratique est contraire au code d'éthique de la FIFA et de la CAF.

De de fait, le courrier exige, soit l'annulation de la question de parrainage par l'Assemblée générale ou elle revient au système de 4 parrainages. Pour rappel, réunis en Assemblée Générale Extraordinaire le samedi 26 février 2022, dans l'optique de réviser les statuts et le code électoral de la FIF, les membres actifs par la méthode participative et inclusive se sont accordés de façon consensuelle sur les textes.

Sur la question des parrainages l'un des points bloquants du dernier processus électoral de l'instance oyant précipité la mise sous normalisation de Io FIF, 3 tendances se dégageaient, créant un blocage des travaux qui ont duré toute la journée et même une bonne partie de la soirée.

Tendance ldriss

Dans le camp Yacine ldriss Diallo, le maintien de l'ancien parrainage a été prôné. Pour qu'une candidature soit volable, celui-ci doit être soutenu par 8 membres actifs obligatoirement dont 3 clubs de Ligue 1. 2 clubs de Ligue 2,2 club de Division 3 et un Groupement d'intérêt.

Tendance Drogba

Dans le camp de l'ancien footballeur, un dossier à 4 parrainages a été proposé. Cette tendance allait de pair avec celle qui avait été proposée le 23 novembre par le CONOR après consultation des textes de la FIFA à savoir 4 parrainages de Clubs sans distinction de division et/ou de Groupement d'intérêt.

Tendance Sory

La Team Sory Diabaté a quant à elle milité pour 6 parrainages.


Laisser un commentaire

Nouveau sélectionneur des Éléphants : La contestation s'enfle au sujet de Louis Gasset et de Faé Emerse,...
Côte d’Ivoire /FIF : Kombouaré dribble tout le monde, Idriss Diallo dans l'impasse, un autre RDV pour ce...
Cameroun : Démission du SG de la Fecafoot, le duel tourne en faveur d'Etoo Fils Samuel
Sacre au FC Barcelone : La super star nigériane Asisat Oshoala, sacré Soulier d'or, conserve son titre
Éléphants de Côte d’Ivoire: Pourquoi Kolo Touré dit non à la FIF

Autres articles